Back to top

Véritable poumon vert de la ville, le Vondelpark est, avec les canaux et les bicyclettes, l’un des symboles d’Amsterdam. Découverte du lieu qui rassemble toutes les générations d’Amstellodamois.

Créé et financé en 1864 par un groupe d’Amstellodamois, et conçu par l’architecte paysagiste Jan David Zocher, le Vondelpark porte le nom du célèbre poète et dramaturge du XVIIe siècle Joost Van den Vondel, dont la statue trône au sein de cet écrin de verdure de 45 hectares. Cet ancien centre équestre qui émerveille chaque année plus de 10 millions de visiteurs abrite toujours le superbe manège hollandais qui servait de camp de base à la célèbre École d’équitation royale, lorsqu’elle ouvrit ses portes en 1882.

Un air de Surrey dans la Venise du nord

un-air-de-surrey-dans-la-venise-du-nord

Conçu dans un style anglais, le Vondelpark d’Amsterdam projette instantanément le visiteur en plein Surrey, une campagne britannique réputée pour sa verdure, sa végétation et sa nature préservée. 15 kilomètres d’allées bucoliques arborées, de bassins parsemés d’îlots et de vastes étendues de pelouse jalonnent ce poumon urbain qui abrite une faune et une flore variées qui font le bonheur des petits et des grands. Hérons, canards, geais et autres perruches ont ainsi élu domicile dans le parc où tulipes, crocus, narcisses ou jonquilles déploient leur arc-en-ciel de couleurs le long des pelouses et des berges. De mi-mars à mi-mai, le printemps permet de s’émerveiller face au spectacle visuel offert par le camaïeu de nuances que propose la floraison dans le plus grand parc de celle que l’on surnomme la Venise du nord.

Au cœur de l’Amsterdam culturelle

Situé non loin de Leidseplein, une place prisée de la jeunesse amstellodamoise pour sa vie nocturne animée, le Vondelpark est bordé, au sud, par la Museumsplein, où se trouvent notamment le Rijkmuseum, le musée le plus célèbre de Hollande, le musée Van Gogh ou encore le Stedeljik muséum, dédié à l’art moderne et contemporain. Symbole de la connexion entre ce parc et l’art, une curiosité attire les visiteurs au sud du site : une sculpture en béton, créée par Picasso en 1965 dans le cadre d’une exposition en plein air célébrant les 100 ans du Vondelpark. L’artiste en a fait don à la ville d’Amsterdam en gage de son amitié avec l’ancien directeur du musée Stedelijk, Willem Sandberg. Lors de la période hippie, dans les années 60, le Vondelpark constituait un lieu de rencontre international. Leaders politiques, spirituels et artistiques s’y réunissaient alors. Les concerts au Vondelpark et les autres soirées de cette époque ont contribué à façonner l’héritage culturel unique du parc.

Un parc animé en toute saison

Le parc accueille de multiples événements culturels tout au long de l’année. De mai à septembre, sa scène en plein air propose de nombreux programmes gratuits, pour le plus grand bonheur des habitants et des touristes : concerts, cabaret, théâtre… À l’occasion du jour du roi (Konigsdag), la fête nationale néerlandaise, le Vondelpark se transforme en vide-grenier géant où s’échangent toutes sortes d’antiquités : vieux jouets, vêtements, disques, tableaux, instruments de musique… Pour les familles, plusieurs brasseries ont été aménagées au sein du parc. Elles proposent repas et collations à prix modeste. Les plus célèbres sont le Blauwe Thehuis et son look de soucoupe volante, ouvert dans les années 30, le Vondeltuin, réputé pour son Biergarden et le Grand pavillon. Par ailleurs, chaque vendredi soir, cyclistes et rollerbladers se retrouvent dans le parc pour une balade à travers la ville. 

Lors d’un citybreak à Amsterdam, le Vondelpark, bien plus qu’un incontournable, demeure une pause appréciée dans un écrin de verdure préservé.