Entre environnement remarquable et villes dynamiques, l’Alsace, dans le Grand Est de la France, mérite le détour. Regroupant les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, elle s’enorgueillit à juste titre d’une identité forte et cosmopolite, unique dans l’Hexagone. Alors que faire en Alsace ? Suivez le guide !

Visiter l’Alsace côté ville

Visiter l’Alsace côté ville

Bien évidemment, ce séjour en Alsace nous mène d’abord à Strasbourg, la capitale européenne, qui abrite nombre des institutions de l’Union. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le centre-ville, appelé Grande Île, dévoile des maisons à pans de bois, la sublime cathédrale en grès rose, et l’inévitable quartier de la Petite France, qui se reflète dans l’eau des canaux. 

On poursuit cette visite en Alsace avec Colmar et on monte dans une barque pour découvrir autrement le charmant quartier de la Petite Venise, sans nul doute le plus romantique de la ville. Les amoureux de la pierre adoreront les édifices gothiques, les maisons traditionnelles à colombages et les monuments classés.

On met ensuite le cap sur Mulhouse pour faire le plein de culture dans ses musées. Parmi les plus prisés, citons la Cité du Train, qui explore le patrimoine de la SNCF, le musée de l’Impression sur Étoffes, pour se laisser conter l’histoire du savoir-faire local, le musée du Papier Peint, tout en poésie, ou encore la Cité de l’Automobile. Le soir, on en profite pour faire la fête dans les rues animées de la ville la plus peuplée du Haut-Rhin. 

À la période de Noël, osez l’originalité en vous rendant sur le marché d’Obernai, un petit bijou de l’architecture Renaissance blotti derrière des remparts. La magie sera au rendez-vous, avec des kilomètres de guirlandes illuminées et de produits alsaciens à déguster sur les étals.

Sillonner la campagne alsacienne

visiter-campagne-alsace

Si l’Alsace abrite des villes passionnantes, son environnement naturel n’est pas en reste avec ses plaines, ses vignobles, ses douces collines et ses forêts. On commence avec le Ballon d’Alsace, qui culmine à 1 257 mètres et est réputé être l’un des plus beaux de la région. On l’admet aisément lorsque l’on y contemple des panoramas vertigineux qui se déploient jusqu’aux Alpes. 

Combinez ensuite les plaisirs touristiques et gustatifs en prenant la route des vins d’Alsace. Au cœur des vignobles ondulants de la région, des villages de caractère et des petits producteurs vous invitent à une pause bucolique et savoureuse. Vous renouerez avec la civilisation dans l’un des plus beaux villages de France, Riquewihr. Ses demeures médiévales pleines de charme lui ont valu le nom de Perle d’Alsace. Alors que déguste-t-on ? Du Muscat, du Riesling, du Gewurztraminer ou encore du Pinot Noir. On note que ce n’est pas le terroir, mais les cépages qui donnent leurs noms aux vins, et qu’ils sont embouteillés dans des « flûtes d’Alsace ». 

Prenez de la hauteur pour un autre point de vue sur l’Alsace en empruntant la route des crêtes du massif des Vosges. Optez pour une randonnée entre forêts et lacs, qui vous offrira une vue à couper le souffle sur la Forêt-Noire ou la plaine d’Alsace. Celle-ci se dévoile d’ailleurs dans toute sa splendeur sur la terrasse du château du Haut-Koenigsbourg, une imposante bâtisse depuis laquelle 9 siècles d’histoire vous contemplent.

On termine le séjour sur une énigme qui agite l’Alsace depuis des siècles, le mur païen du mont Saint-Odile. Ce promontoire rocheux est dominé par l’abbaye de Hohenbourg, fondée par Sainte Odile vraisemblablement en 738. Il cache les tombeaux de ses parents, ornés de mosaïques remarquables. Le mur païen qui entoure le plateau se compose d’environ 300 000 blocs de pierre et sa construction demeure un mystère jusqu’à aujourd’hui.