Back to top

Le site de Castelul Bran en Roumanie incarne le château de Dracula pour de nombreux visiteurs en quête de frissons. Entre faits historiques, personnage littéraire et légendes slaves, ce monument classé ne cesse de fasciner. Pour preuve, plus d’un million de touristes du monde entier viennent le visiter chaque année. Poussez les portes d’un château médiéval empreint de mystère.

Le château de Dracula : entre mythe et réalité

Le château de Dracula entre mythe et réalité

Niché au cœur des Carpates, le château de Dracula aurait vu naître le célèbre vampire immortel. En réalité, ce personnage épouvantable est né dans l’imagination de l’écrivain irlandais Bram Stoker à la fin du XIXe siècle. Cependant, le comte Dracula est inspiré d’un prince roumain qui a bel et bien existé. Il s’agit de Vlad III, surnommé Vlad Tepes, ce qui se traduit par « Vlad l’Empaleur ». Son père appartenait à l’Ordre du Dragon, d’où le titre de Comte Dracula. Vlad Tepes n’aurait néanmoins effectué qu’une brève halte dans le château de Bran au cours du XVe siècle. 

À défaut d’être l’ancienne résidence de Dracula, cet édifice représente un monument historique majeur en Transylvanie. La forteresse originelle en bois est construite sur une falaise au XIIIe siècle par des Chevaliers teutoniques. Le château actuel est ensuite bâti entre 1377 et 1388 sur ordre du roi Louis Ier de Hongrie, et il devient rapidement une propriété de la dynastie des Habsbourg, princes de Transylvanie. Après l’effondrement de l’empire en 1918, la famille royale de Roumanie y élit domicile pendant 27 ans. Des passages secrets sont alors découverts, ce qui nourrit l’aura de mystère qui entoure cette ancienne bâtisse du Moyen Âge.

D’après certains, le vrai château de Dracula serait celui de Poenari, qui garde le passage entre la Valachie et la Transylvanie. Cette citadelle a bien été la demeure de Vlad Tepes. Pendant la période communiste, cet édifice fut confisqué aux Habsbourg et transformé en musée national d’arts médiévaux. Depuis 2006, il est restitué à l’héritier de la famille royale. Aujourd’hui en ruines, ce bâtiment est cependant moins attractif pour les touristes que le splendide château de Bran, l’un des plus remarquables de Roumanie.

Visiter l’intérieur du château de Dracula

visiter-l-interieur-du-chateau-de-dracula

Même si le château de Dracula en Transylvanie relève plus d’un mythe littéraire que de faits réels, Castelul Bran s’est converti en l’une des attractions majeures du pays. Les propriétaires ont profité de sa renommée internationale pour en faire un site divertissant et lucratif. Il est possible de le visiter 7j/7, tout au long de l’année. 

Ne vous attendez pas à un château lugubre et effrayant. Sa dernière occupante, la reine Marie de Roumanie, l’avait choisi comme résidence d’été et l’avait embelli dans les années 1920. Parfaitement conservé, il domine les paysages verdoyants de la Transylvanie du haut de son pic rocheux. Sa silhouette imposante et son architecture spectaculaire ne manqueront pas de vous émerveiller. 

Pendant la visite, vous parcourez les différentes salles du château avec leur mobilier richement décoré ainsi que la cour intérieure. Des guides sont disponibles sur place pour vous éclairer sur l’histoire du château. Des événements culturels ou festifs sont organisés, notamment à l’occasion d’Halloween. Consultez l’agenda sur le site officiel pour participer à l’une des activités proposées. 

Les amateurs de l’antihéros créé par Bram Stoker trouveront d’innombrables souvenirs autour du château de Dracula en Roumanie. La petite ville de Bran continue d’entretenir le mythe et abrite une maison hantée pour vous faire frissonner.

Situé à environ 200 kilomètres de la capitale Bucarest, Castelul Bran mérite ainsi le détour. Imprégnez-vous de l’histoire et des croyances de la Transylvanie, cherchez l’ombre de Vlad Tepes entre les murs et vivez-y une expérience unique.