Back to top

Entre son riche passé, ses artères propices au shopping et ses pubs animés, Londres comble toutes les envies ! Mais quels sont les monuments les plus représentatifs de la capitale anglaise et que visiter à l’occasion d’un city break à London ? 

La tour de Londres et le Tower Bridge, des sites historiques

tour-de-londres-et-le-tower-bridge-des-sites-historiques

Autorisez-vous un voyage dans le temps en passant l’épaisse enceinte de la tour de Londres. Joignez-vous à une visite guidée ou flânez à l’envi à travers les jardins et les immenses pièces de ce château médiéval pour découvrir la tour Blanche (construite en 1080 pour devenir la résidence de Guillaume le Conquérant), la chapelle Saint-Jean, l’armurerie royale (abritant l’armure de Charles 1er), les graffitis de prisonniers de la tour Beauchamp, la chapelle de Saint-Pierre-aux-Liens (où reposent Anne Boleyn et Lady Jane)… L’émerveillement sera à son comble dans l’ancienne caserne de Waterloo, qui dissimule les Joyaux de la Couronne et le plus gros diamant taillé du monde, une pierre de 530 carats.

Une promenade sur les remparts de la tour de Londres révèle une vue privilégiée sur un autre monument emblématique de la capitale anglaise : le Tower Bridge. Et le pont le plus célèbre du Royaume-Uni vous convie à faire le plein de sensations fortes ! Après avoir exploré la salle des machines de cet édifice à l’architecture victorienne de la fin du XIXe siècle, montez les escaliers ou prenez l’ascenseur pour marcher sur le plancher de verre surplombant la Tamise. 

The Shard, une expérience à 360 degrés

the shard

Non loin de la tour de Londres et de Borough Market, dans le quartier de Southwark, où s’offrir un voyage culinaire d’exception, se dresse la silhouette de verre et d’acier de The Shard. Ici, point d’histoire ou de fable, mais une vue époustouflante sur Londres depuis le 72e étage. 

La cathédrale Saint-Paul, entre mystère et patrimoine

la-cathedrale-saint-paul-entre-mystere-et-histoire

Empruntez l’un des fameux bus rouges de Londres pour vous rendre à la cathédrale Saint-Paul. Dominant La City, le quartier d’affaires, la coupole et les clochers baroques de l’église cachent un secret : la galerie des chuchotements, où il se murmure qu’un léger son pourrait être entendu trente mètres plus loin.

Big Ben, symbole londonien

big-ben-symbole-londonien

De la tour de Londres, les ruelles ondulent en suivant les rivages de la Tamise. Quelques encablures après les courbes contemporaines du Tate Modern se dessine progressivement l’imposante Big Ben. Malheureusement, l’horloge mythique de Londres n’est ouverte qu’aux Anglais. Mais certains voyageurs, avec une demande d’autorisation effectuée plusieurs mois à l’avance, ont le privilège de se laisser conter les légendes de ce monument historique. 

London Eye, prenez de la hauteur

london-eye-prenez-de-la-hauteur

Face à l’horloge, sur la rive droite de la Tamise, London Eye invite à une expérience unique dans l’une de ses 32 cabines représentant chacune un comté de Grande-Bretagne. Au sommet de la grande roue la plus haute d’Europe, embrassez du regard un panorama imprenable englobant la skyline. 

Piccadilly Circus, le Times Square londonien

Piccadilly Circus

Version miniature de Times Square, Piccadilly Circus n’a pourtant rien à envier à sa consœur new-yorkaise : cette intersection iconique de Londres aux grands écrans publicitaires entoure la fontaine Shaftesbury Memorial et comprend des boutiques prisées des voyageurs, dont le magasin Piccadilly Emporium. 

L’abbaye de Westminster, emblème de la royauté 

abbaye-de-westminster-embleme-de-la-royaute

La balade se poursuit à l’est, en remontant Victoria Street. Là, à quelques pas du centre commercial Victoria Place se dévoilent les lignes médiévales et gothiques de l’abbaye de Westminster. Se targuant d’accueillir un million de visiteurs par an, l’église classée au patrimoine mondial de l’UNESCO a été le théâtre de trente-cinq couronnements, dont celui de Guillaume le Conquérant, et de seize mariages royaux, dont celui du prince William et de Kate Middleton. 

Le palais de Buckingham, un incontournable lors d’un city break londonien

palais de Buckingham

Lors d’un week-end à Londres, un passage devant les grilles en fer forgé de Buckingham Palace est incontournable. Tous les jours entre mai et juillet (tous les deux jours le reste de l’année), admirez la relève de la garde. Hautement symbolique et empli d’anecdotes, le logement d’Elizabeth II se visite de fin juillet à fin septembre, alors que la reine séjourne en Écosse. 

Le palais de Kensington

kensington-palace

À l’ouest de Hyde Park, le palais de Kensington, construit au XVIIe siècle, demeure une escale immanquable pour les amateurs d’histoire et de monarchie anglaise. Les lieux ont servi de résidence à une partie de la famille royale, dont le prince Charles et la princesse Diana.