Back to top

Les États-Unis sont réputés pour les magnifiques parcs nationaux qu’ils abritent. C’est au cœur de la Californie, dans la Sierra Nevada, que se trouve l’un des plus impressionnants, le Sequoia National Park. Avec son voisin le Kings Canyon National Park, il forme la réserve de biosphère de Sequoia et Kings Canyon, reconnue par l’UNESCO. Découvrez un territoire hors du commun. 

Une nature grandiose

Sequoia park une nature grandiose

Située à environ 130 kilomètres au sud du Yosemite National Park, cette zone regorge de séquoias géants. C’est l’unique endroit au monde où vous pourrez les admirer à l’état naturel. Toutes les conditions sont réunies pour permettre leur croissance : douceur et humidité en hiver, chaleur et sécheresse en été, altitude (entre 1 200 mètres à 2 100 mètres), taux d’ensoleillement idéal, sol frais et profond.

Ce parc national compte environ 16 000 séquoias répartis en 75 futaies. C’est l’arbre vivant le plus grand du monde, sur le critère du volume. Pour la petite histoire, cette forêt a été découverte en 1870, juste après la guerre de Sécession. C’est pourquoi les arbres portent le nom de généraux américains. 

Le-plus-célèbre-des-séquoias-General-Sherman

Le plus célèbre des séquoias du parc est sans aucun doute le General Sherman, d’une hauteur de 83 mètres et d’un diamètre de 11 mètres. Pour vous aider, visualisez une tour de 30 étages. Il représente près de 1 500 m² de bois. Selon les estimations, ce titan aurait entre 2 300 et 2 700 ans. 

Vous pourrez également vous rendre compte de la démesure de ces arbres en traversant le Tunnel Log, un séquoia tombé à l’horizontale sur une route, creusé pour laisser passer les voitures et les piétons. En raison de la composition de leur écorce, ces arbres sont presque imputrescibles, même lorsqu’ils sont déracinés. 

En traversant le Sequoia National Park, vous contemplerez le mont Whitney, qui du haut de ses 4 421 mètres, constitue le plus haut sommet d’Amérique du Nord, hors Alaska. Parmi les attractions incontournables figurent la grotte Crystal Cave et le dôme en granit Moro Rock qui offre une vue panoramique sur la moitié ouest du parc. Cascades, canyons, vallées et rivières complètent le spectacle époustouflant. 

Conseils pratiques pour visiter le parc 

Conseils pratiques pour visiter le parc 

Le parc national de Sequoia se trouve à 3h30 de route de Los Angeles, à 4h30 de San Francisco et à 6h de Las Vegas. L’entrée principale est Ash Mountain Entrance, au sud. Vous emprunterez la General Highway (CA198) qui traverse la partie occidentale du parc et rejoint Kings Canyon au nord. Cette route sinueuse reste ouverte toute l’année, contrairement à certains itinéraires secondaires bloqués par la neige en hiver. 

Il est permis de circuler en voiture, en moto, en vélo et à pied. En 2019, le prix d’entrée d’un véhicule est de 35 $, peu importe le nombre de passagers. Un piéton s’acquitte de 20 $ et une moto de 30 $. Le billet offre un accès illimité à Sequoia et Kings Canyon pendant sept jours consécutifs. Ceux qui comptent visiter plusieurs parcs nationaux américains auront tout intérêt à se procurer le pass annuel « America the beautiful ». 

Les plus pressés pourront découvrir les attractions principales du parc en une demi-journée. Prévoyez une à deux journées pour partir en randonnée sur l’un des nombreux sentiers. Certains sont aménagés pour les personnes à mobilité réduite, d’autres sont autorisés aux chiens. Des navettes gratuites sont à votre disposition entre fin-mai et début septembre. C’est d’ailleurs la période où la météo est la plus clémente. 

Si vous souhaitez passer la nuit dans un camping, un hôtel ou un lodge à Sequoia, il existe plusieurs possibilités d’hébergement, à l’intérieur du parc comme à ses abords. Three Rivers, la bourgade la plus proche, est située à 10 minutes de l’entrée principale.

Ne manquez pas de visiter le Musée Giant Forest pour en apprendre plus sur les séquoias géants et sur l’histoire du parc.