Back to top

Dans le sud de l’océan Indien, l’île de la Réunion est connue pour ses lieux naturels exceptionnels et ses activités idéales pour profiter pleinement de son environnement : randonnées autour du volcan, pratique du parapente à Saint-Leu, canyoning ou escalade dans le cirque de Cilaos, baignades sous les hautes cascades du sud ou de l’est...

canyoning-reunion

Toujours populaires, les excursions en mer réservent aussi bien des surprises !

L’embarquement pour ces aventures nautiques se fait principalement sur la côte ouest de l’île, à Saint-Gilles-les-Bains. Cette station balnéaire où la météo est clémente toute l’année possède un charmant port de plaisance à proximité de la belle plage des Roches noires. Balades en voilier, en catamaran ou en bateau à moteur... le matin ou au coucher du soleil... le choix est au rendez-vous.

L’hiver, la saison des baleines

L’hiver,-la-saison-des-baleines  

En naviguant au large des côtes réunionnaises, les voyageurs vont à la rencontre d’une faune surprenante. Des groupes de dauphins prennent souvent plaisir à accompagner les bateaux, tandis que des tortues apparaissent et disparaissent au gré des vagues. Durant l’hiver austral, de juin à septembre, d’autres mammifères marins montrent le bout de leur nageoire caudale : les baleines à bosse. Vivant le reste de l’année en Antarctique, elles suivent les courants chauds qui les amènent dans l’océan Indien lorsque le froid s’annonce. Un moment de l’année qui correspond à la période d’accouplement et à la naissance des baleineaux.

baleinaux-et-baleine

Depuis un peu plus d’une dizaine d’années, les baleines à bosse ont choisi d’inscrire La Réunion sur leur parcours de migration et d’y passer l’hiver. Plus d’une centaine d’individus sont désormais recensés. Au cours d’une excursion en bateau, le spectacle impressionnant de ces animaux géants qui jaillissent de l’eau à plusieurs dizaines de mètres de soi et replongent avec une élégance naturelle reste inoubliable. Pour préserver la sécurité des passagers et la tranquillité des cétacés et tortues, une charte de conduite existe. En général, professionnels des croisières en mer et touristes les plus respectueux s’y conforment.