Back to top

La nature est omniprésente au Canada, comme on peut s’en rendre compte en posant ses valises à Saint-Jean de Terre-Neuve. Ville principale de l’île du même nom, elle se love au cœur d’un écrin de verdure, qui propose nombre de sentiers propices à la marche. On se cultive aussi à Saint-Jean de Terre-Neuve, dans les différents musées et points d’intérêt historiques à ne pas manquer.

 

Un détour par les maisons colorées de Gower Street

Curiosité inratable de Saint-Jean de Terre-Neuve, les bâtisses colorées. Empruntez les rues escarpées des quartiers les plus anciens de la ville pour débusquer ces habitations aux teintes de l’arc-en-ciel. Selon la légende, les peintures vives auraient été choisies par les premiers marins qui se sont installés sur l’île, pour pouvoir repérer leurs maisons même à travers la brume dense qui peut sévir ici. Les photographes amateurs s’en donneront à cœur joie.

 

Admirer les baleines depuis le phare de Cape Spear

Le point le plus à l’est du pays, le phare de Cape Spear demeure l’un des spots les plus visités de Saint-Jean de Terre-Neuve. Perché sur une falaise, il révèle une vue incroyable sur l’océan Atlantique, et il n’est pas rare d’apercevoir un iceberg dériver dans les eaux glaciales ni de contempler les baleines sauter au milieu des vagues. La nature sauvage comme sait l’offrir le Canada, à quelques minutes à peine du centre de la ville. Vous pourrez également visiter le phare et découvrir les conditions de vie de ceux qui l’ont habité pendant près de 150 ans.

 

Un peu de culture au musée The Rooms

La météo est capricieuse sur l’île. Mais, bonne nouvelle, Saint-Jean de Terre-Neuve regorge de musées à explorer, dont The Rooms. Celui-ci expose un nombre impressionnant de collections hétéroclites, d’animaux empaillés à des poupées Barbie, en passant par des objets retraçant l’histoire de Terre-Neuve. De quoi satisfaire les envies de toute la famille.

 

Faire la fête sur George Street

Pour rencontrer nos cousins canadiens et partager avec eux un moment de fête, rendez vous sur George Street, l’artère la plus animée de Saint-Jean de Terre-Neuve. Au programme : des sorties dans des restaurants et des bars (le plus grand nombre de bars par habitant en Amérique du Nord se trouve ici !), d’où s’échappe de la musique folk, country ou rock. Vous en profiterez pour déguster les bières fabriquées par Quidi Vidi, l’une d’elles étant élaborée avec de l’eau des glaciers, ce qui lui confère un arôme très particulier.

 

Dans la nature, sur les sentiers de l’East Coast

Un terrain de jeu de 550 kilomètres, voici ce qui attend le randonneur sur les pistes de l’East Coast. Peu importe votre condition physique, il existe des sentiers adaptés à tous. Vous pourrez cheminer paisiblement au bord de l’eau, mais aussi gravir des pentes rocheuses ou vous offrir une montée d’adrénaline en traversant un pont suspendu de 50 mètres. Les amateurs d’histoire se rendront quant à eux sur les différents sites de fouilles archéologiques, et croiseront des geysers sur leur route. Au détour des sentiers, les vues à couper le souffle sur les falaises et les lacs en contrebas se succèdent, et vous pourrez faire des haltes dans des villages pittoresques pour vous reposer.

 

Un peu d’histoire à Signal Hill

signal hill

©Kyle Bedell

Très prisée des voyageurs à Saint-Jean de Terre-Neuve, la tour Cabot, nichée sur la colline de Signal Hill, ne se situe qu’à une dizaine de minutes du centre-ville. En été, vous admirerez une reconstitution de la dernière bataille de Sept Ans, et tout au long de l’année, une exposition sur la pêche et l’histoire de la ville est présentée.

Profitez de votre séjour à Saint-Jean de Terre-Neuve pour vous rendre ensuite dans l’un des parcs nationaux les plus sauvages du Canada, le Gros-Morne, qui dévoile des paysages grandioses entre vallées glaciaires, falaises creusées par l’érosion et lacs aux flots impétueux.