Au nord-est de la Plaza de Armas, le Castillo de la Real Fuerza se dresse fièrement face à la baie de La Havane. Si elle renferme aujourd’hui un musée exposant son histoire, la forteresse ainsi que les bâtisses du centre demeurent des témoins du riche passé colonial de Cuba.  

Au cœur du vieux quartier classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, La Havane porte encore les traces de sa fondation par les Espagnols en 1519. Un passé qui se découvre notamment sur les rivages du canal de l’Entrada avec de nombreuses forteresses et musées.  

Bâti en 1577, le Castillo de la Real Fuerza demeure la plus vieille forteresse militaire en pierre d’Amérique. Ajoutée en 1632, sa tour est surmontée du symbole de la ville, la girouette Giraldilla que l’on retrouve sur les bouteilles de rhum Havana Club. Après une visite du musée exposant l’histoire du fort, ne manquez pas d’emprunter les escaliers menant au sommet de la tour, belvédère privilégié pour un panorama somptueux sur Habana Vieja.  

À proximité du Castillo de la Real Fuerza, le Palacio de Los Capitanes Generales dévoile ses courbes baroques construites en 1776. Ancienne résidence principale du gouverneur de Cuba, puis palais présidentiel lors de la Constitution de la République, la bâtisse dissimule aujourd’hui un musée relatant l’histoire de La Havane.  

Un centre retraçant l’histoire de la Révolution cubaine

De l’autre côté du canal, la forteresse de la Cabana, bâtie en 1763 par les Espagnols lorsque Cuba était l’une des colonies, fut transformée en prison militaire puis devint le quartier général de Che Guevara en janvier 1959. Aujourd’hui, elle dissimule de nombreux musées, mais également un magasin de tabac où découvrir le plus grand cigare du monde! Chaque soir, à 21 heures, des acteurs vêtus d’uniformes militaires recréent la cérémonie du «Canonazo», un tir de canon annonçant la fermeture des portes de la ville.  

En longeant les parque Luz Caballero et parque Cespedes jusqu’au tunnel de La Havane, le musée de la Révolution, blotti dans l’ancien palais présidentiel, permet de revivre le combat de Fidel Castro et de Che Guevara pour l’indépendance de Cuba.  

Ce voyage dans le temps se poursuit sur la calle Agramonte jusqu’au parque Central où, réunies entre le grand théâtre de La Havane et le Capitole abritant l’académie des Sciences, de vieilles voitures américaines aux teintes pastel vous attendent pour une virée unique dans les ruelles de la ville.