Avec ses montagnes escarpées, son volcan parmi les plus actifs au monde, ses lagons peuplés de poissons multicolores et ses cascades impressionnantes, l’île de la Réunion est un véritable trésor naturel dans l’océan Indien. Si l’on ajoute le multiculturalisme de la population et une cuisine savoureuse, les arguments s’accumulent en faveur de vacances à la Réunion. Mais quand voyager exactement ? La réponse dépend de la météo et des activités envisagées.

Le climat de la Réunion ? Doux et variable

Située dans l’hémisphère sud entre l’équateur et le tropique du Capricorne, La Réunion se trouve, selon l’adage populaire, bercée par un climat plaisant tout au long de l’année. L’île connaît en réalité deux saisons principales entre lesquelles s’intercalent deux intersaisons : l’été austral ou saison des pluies, de novembre à mi-avril, et l’hiver austral ou saison sèche, de mai à octobre. Les températures sont élevées en été, dépassant régulièrement les 30 °C, et plus douces en hiver. Dans les « Hauts », en altitude, des vêtements chauds s’avèrent nécessaires.

La météo de l’île de la Réunion comprend également une saison des cyclones. Elle se calque à peu près sur l’été et s’étend entre mi-novembre et avril. Le temps est plutôt instable à cette période, à laquelle de fortes pluies peuvent s’abattre sans avertissement et contrarier les activités en extérieur planifiées lors d’un voyage à la Réunion.

Île de la Réunion, un voyage en hiver pour faire de la randonnée

ile-de-la-reunion-un-voyage-en-hiver-pour-faire-de-la-randonnee

Pour partir en randonnée dans les cirques montagneux, à l’assaut du Piton des Neiges (le point culminant de l’île) ou vers le volcan de la Fournaise, la saison sèche est à privilégier. Les températures plus basses garantissent des balades sportives plus agréables. En été, outre la chaleur, l’humidité élevée et le risque de pluie rendent ces sorties plus hasardeuses.

En parlant de précipitations, il est possible de diviser en deux la carte de l’île de la Réunion avec une zone sèche et une zone humide. L’est de la Réunion correspond à la zone qui reçoit le plus de pluie. Les montagnes au centre du territoire stoppent la progression des nuages vers la côte ouest. Celle-ci est donc moins arrosée. Les plus belles plages de l’île et les lagons se déploient d’ailleurs le long de la côte ouest de la Réunion. C’est pourquoi les amateurs de baignade, de snorkeling et d’activités nautiques ont le plaisir de profiter de ces lieux pratiquement toute l’année.  
 
L’est, pour autant, ne manque pas d’attraits. Une multitude de cascades et de rivières traversent la région. On pense à la cascade Niagara de Sainte-Suzanne, au Voile de la Mariée sur la route de Salazie, aux Bassins La Paix et La Mer, à l’Anse des Cascades de Sainte-Rose… Toutes apparaissent encore plus spectaculaires après un cyclone ou un épisode de pluie intense. 

Nombre de cours d’eau et de chutes sont aussi le théâtre d’activités sportives comme le canyoning, la randonnée aquatique, le rafting… Un volume plus important d’eau décuple les sensations lors de la pratique de ces activités. Cependant, les professionnels qui les encadrent ne recommandent pas les sorties après de fortes pluies. En été, ils vérifient les conditions météorologiques au jour le jour pour confirmer les sessions. Les intersaisons (avril, mai, octobre et novembre) paraissent plus adéquates pour s’adonner à ces activités. 

Quand voyager à la Réunion pour se régaler de fruits tropicaux ?

Chaque année, lorsque la saison des fruits arrive, les marchés dévoilent plus de couleurs sur leurs étals qu’à l’ordinaire. Mangues, papayes, ananas, bananes, fruits de la passion, litchis (appelés letchis sur place)… les délices sucrés enchantent les papilles. Certains, à l’instar des ananas, peuvent être récoltés toute l’année. D’autres, en revanche, ne sont disponibles que durant une période plus ou moins courte. Les letchis entrent dans cette catégorie. Pour mettre toutes les chances de votre côté et vous assurer de pouvoir remplir votre panier de fruits colorés, mieux vaut être de passage sur l’île entre novembre et décembre.