Back to top

À l’heure d’Internet, des blogs et des chemins bien balisés, voyager seul s’avère une aventure excitante et accessible à tous. Faire de nouvelles rencontres, dépasser ses limites ou encore décider du programme : voici un aperçu des avantages à voyager en solo. 

Parce qu’en réalité, on n’est jamais vraiment seul

Certes, un voyage en solo comporte quelques moments de solitude, mais en fait, rien n’est plus simple que de faire des rencontres et, qui sait, des amis pour la vie. Sur les circuits touristiques classiques, Europe, Asie du Sud-Est, Amérique du Sud et Océanie, les voyageurs seuls sont légion et eux aussi sont en quête de compagnie. C’est ainsi que des échanges se nouent naturellement, dans les hôtels, les auberges de jeunesse, le bus… Pour oser faire le premier pas, pourquoi pas réserver une nuit sur Couchsurfing ou sur d’autres plateformes de mise en relation avec les locaux ou les voyageurs ? Vous verrez qu’il est finalement plus facile de rencontrer du monde que de rester seul.

Partir seul(e) en voyage pour se sentir libre

Partir seul(e) en voyage pour se sentir libre

Voyager en couple ou avec des amis vous impose de faire de nombreux compromis. Vous n’avez pas forcément la même vision du voyage ni le même budget, et il est souvent préférable de se lancer seul que de ruiner quelques belles amitiés. En solo, vous êtes maître de votre temps et de votre route, comme Mélusine Mallender sur sa moto dans « Ne te dégonfle pas ». Vous serez libre d’avancer à votre rythme, de vous organiser comme vous l’entendez, sans avoir de comptes à rendre à qui que ce soit. Vous y gagnez en autonomie et en indépendance, et vous goûtez à une liberté sans concessions.

Partir en vacances seul(e) en toute sécurité

Partir en vacances seule en toute sécurité

Voyager seul(e), en particulier quand on est une femme, peut parfois être intimidant. En réalité, la plupart des destinations sont facilement accessibles et sans danger, à condition de suivre quelques règles élémentaires. Commencez par étudier les diverses destinations qui vous tentent, en fonction de votre personnalité (introvertie, aventurière…) et choisissez celle qui semble la plus en adéquation avec votre profil et vos attentes. Une fois sur place, assurez-vous de respecter les coutumes locales, les règles de politesse (notamment le code vestimentaire) pour ne pas attirer l’attention de manière négative sur vous. Par exemple, éviter les contacts physiques, notamment avec le sexe opposé, si cela est mal vu ou sujet à une mauvaise interprétation. Une chose est certaine : vous remarquez que le monde est plus sûr et les gens souvent bien plus bienveillants que ce que vous aviez pu imaginer. Et si vous hésitez à vous lancer dans un trip au long court, pourquoi ne pas y aller par étape, avec des vacances solo en Grèce par exemple ? 

Voyager seul, pour sortir de sa zone de confort et en apprendre toujours plus sur soi

Voyager seul, pour sortir de sa zone de confort et en apprendre toujours plus sur soi

Le voyage en solo est l’opportunité rêvée pour s’essayer à de nouvelles activités, pratiquer une langue étrangère que l’on maîtrise mal ou tout simplement apprendre à se diriger sur un territoire que l’on ne connaît pas. Partir en vacances seul vous incite à sortir de votre zone de confort et à réaliser que vous pouvez compter sur vous-même et sur de parfaits étrangers. Écoutez tout de même votre instinct : le but est de se dépasser, pas de se mettre en danger !

En voyageant seul, il faut apprendre à faire face à l’inconnu, à gérer les imprévus et les surprises qui peuvent se présenter sur la route. Et c’est dans ces situations que l’on se découvre des ressources insoupçonnées de courage ou d’organisation. On se détache de l’opinion des autres, on prend confiance en ses capacités et on gagne en assurance. De la même manière, les longues heures que l’on passe seul, volontairement ou parce que l’on n’a pas trouvé de compagnon de voyage, constituent autant d’occasions de procéder à une véritable introspection. On définit sa propre notion de l’harmonie, on écarte les soucis du quotidien et on découvre la résilience. 

Revenir en ayant vaincu sa timidité

revenir-en-ayant-vaincu-sa-timidite.jpg

Au retour d’une si belle aventure, vous vous sentirez fier de vous, fier d’avoir affronté vos craintes, le plus souvent illégitimes, fier d’avoir pu vous organiser seul. Que vous ayez passé quelques jours à flâner sur les rives du lac de San Marcos La Laguna, deux semaines à farnienter sur des îles désertes ou entrepris un trek difficile sur une montagne, il vous restera la divine sensation d’avoir accompli quelque chose de fort. Vous n’attendrez plus qu’une seule chose : le prochain voyage en solo.