Back to top

En plein cœur de la bouillonnante Kyoto se dresse le poumon de la ville, le parc Kyoto Gyoen, quelque 63 hectares de verdure admirablement paysagés, qui servent d’écrin au superbe palais impérial. Plusieurs fois par jour, des visites organisées sont proposées, l’occasion de découvrir l’un des plus beaux édifices du Japon.

Le palais impérial de Kyoto, une page d’histoire

PALAIS IMPÉRIAL DE KYOTO, JOYAU DU JAPON

Remontant à l’époque d’Edo, la construction du palais impérial de Kyoto a débuté au XIIe siècle. L’ancienne résidence officielle de l’Empereur ne couvre que 11 hectares sur la totalité du parc. Elle a accueilli de nombreux empereurs et leur famille, dont l’empereur Takakura, qui s’y réfugia en 1180 après son abdication. Après 1889, date à laquelle le pouvoir déménage au palais de Tokyo, le palais de Kyotoest utilisé comme résidence secondaire ou comme décor pour des manifestations, comme l’intronisation des empereurs Taisho et Showa. Le palais impérial de Kyoto a été détruit par le feu et reconstruit 8 fois, dont 6 fois pendant les 250 années qu’a duré la période Edo. Ainsi, la bâtisse qui se dévoile aujourd’hui aux yeux du voyageur ne date en fait que de 1855.

Aujourd’hui, ce qui frappe de prime abord, ce sont les dimensions imposantes de l’édifice, ceint par de majestueux remparts. Le toit en bois de cyprès, à l’architecture typiquement japonaise, s’appuie sur 4 piliers massifs. Vous pouvez pénétrer dans le palais impérial de Kyoto en empruntant l’une de ses 9 portes. Vous découvrez alors un dédale de couloirs étroits, qui distribuent les salles d’attente, de rafraîchissement ou encore le hall des cérémonies.

Jomeimon-porte-et-Shishin-den-à-Kyouto-Gosho

Sans hésiter, et comme c’est le cas pour de multiples monuments et jardins japonais, la meilleure période pour visiter le palais impérial de Kyoto se situe en mars, lorsque les cerisiers sont en fleurs. À cette époque, vous pouvez vous asseoir sur une couverture en compagnie des Japonais et vous délecter de savoureux sushis ainsi que de la vue des inflorescences délicates qui se détachent des arbres et tombent lentement au sol dans un tourbillon de rose. Novembre est également un mois propice, lorsque les érables virent au rouge et font flamboyer le parc.

Fleurs-de-cerisier-Palais-de-Kyoto