Comme beaucoup de voyageurs, sans doute arriverez-vous à Nuwara Eliya en train, à la faveur du plus beau trajet du Sri Lanka, voire du monde, qui serpente de Kandy à Ella. Une fois à destination, vous découvrirez une ville au charme suranné, ceinte par des environs exceptionnels, des plantations de thé au sublime parc national de Horton Plains. 

Visiter Nuwara Eliya au Sri Lanka

visiter-nuwara-eliya-au-sri-lanka

Capitale du district éponyme, dans la province du Centre au Sri Lanka, Nuwara Eliya, la « Petite Angleterre » comme on la surnomme, ne manque pas de surprendre les voyageurs avec son architecture so british. Exit les bâtiments au modernisme tropical et place aux constructions en briques rouges, voulues par le colon anglais au milieu du XIXe siècle. Car Nuwara Eliya a d’abord été une station de montagne, érigée à 1 889 mètres d’altitude, qui permettait aux Anglais d’échapper à la touffeur de la saison sèche. C’est d’ailleurs la ville la plus fraîche du pays et il est toujours amusant d’écouter les Sri Lankais en parler comme d’une sorte de Sibérie locale. 

La découverte de Nuwara Eliya commence donc par son patrimoine colonial et notamment le bâtiment de la Poste. Datant de 1894, ce splendide édifice de style victorien détonne au milieu de la végétation tropicale verdoyante. On poursuit avec le poste de police et le parc Victoria, véritable enclave de paix en plein cœur de la ville. Ne manquez pas non plus un détour par Hakgala Botanical Garden, les Jardins botaniques de Nuwara Eliya, considérés comme les plus beaux du pays après ceux de Peradeniya. Plus de 10 000 espèces de plantes et de fleurs sont ici présentées, dont un nombre impressionnant de rosiers et d’orchidées. 

Nuwara Eliya : que faire dans les environs ?

Nuwara Eliya : que faire dans les environs ?

Si l’on vient explorer Nuwara Eliya, c’est essentiellement pour ses environs. Outre leur architecture, les Anglais y ont importé la tradition du thé et ont façonné le paysage alentour avec de sublimes plantations. L’une des plus visitées est sans conteste Pedro Tea Estate, l’occasion pour les voyageurs d’en apprendre plus sur ce breuvage, de la feuille à la tasse. On s’y rend en bus, lors d’un court trajet au cœur des collines ondoyantes. Les cueilleuses se remarquent, petits points blancs au milieu des plantations verdoyantes. La découverte se poursuit à l’intérieur de l’usine, où les photos sont interdites pour protéger le savoir-faire industriel. Séchage des feuilles, calibrage et traitements donneront ainsi sa saveur au thé. Pour prolonger l’instant, n’hésitez pas à vous rendre dans le village tamoul juste à côté, d’où sont originaires la plupart des cueilleuses. 

Autre option lorsque l’on se trouve à Nuwara Eliya, le parc national de Horton Plains, situé à une trentaine de kilomètres de la ville, à une altitude moyenne de 2 200 mètres. Il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, en raison de la valeur de sa biodiversité. À la croisée des trois grands fleuves du pays, le parc abrite effectivement une flore et une faune endémique, qui se découvrent grâce à une randonnée d’une journée. 

Comme souvent au Sri Lanka, il faut se lever de bonne heure pour figurer parmi les premiers voyageurs à arriver sur un site. Ticket en poche, on se dirige vers le premier sentier, qui serpente à travers un paysage de plaines désolées. Si vous avez de la chance, vous débusquerez avec vos jumelles l’un des 45 léopards qui vivent encore ici. Sambars, lézards et de nombreux oiseaux sont en revanche, facilement observables. Vous vous arrêterez pour contempler des vues exceptionnelles sur les environs, ou pour photographier les belles cascades.