Chef-d’œuvre de l’art gothique, la cathédrale Notre-Dame de Chartres enchante les visiteurs par son exceptionnel état de conservation, son architecture typique et ses vitraux vivement colorés. Située à seulement une heure de Paris, elle propose une flânerie à l’ombre de ses murs antiques et la découverte d’un patrimoine culturel et historique rare. 

La petite histoire de Notre-Dame de Chartres 

La cathédrale de Chartres présente une histoire complexe, jonchée de drames. Une première église aurait été érigée autour de l’an 350, avant d’être incendiée par des troupes de Wisigoths et remplacée par un autre sanctuaire. Celui-ci sera victime des attaques de Vikings danois. Un troisième lieu de culte voit le jour au IXème siècle sous l’impulsion de l’évêque Gislebert, avant d’être lui-même incendié lors du conflit opposant le comte de Chartres et Richard Ier. Le quatrième édifice subit lui aussi un incendie consécutif à la foudre, une malédiction qui se poursuit avec le cinquième, bâti selon un style roman, qui sera immédiatement restauré. 

En 1134, Chartres est à son tour victime d’un incendie et seule subsiste la cathédrale romane. Une façade et le portail royal y sont ajoutés. S’ensuit un nouvel épisode incendiaire dans la ville, qui donnera lieu à une réédification sous un style gothique. Enfin, le 23 octobre 1260, la cathédrale Notre-Dame de Chartres est solennellement consacrée. En 1979, elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les vitraux de la cathédrale Notre-Dame de Chartres 

Les vitraux de la cathédrale Notre-Dame de Chartres

Dans ce bâtiment qui fait partie des mieux conservés de France, on découvre quelque 2 600 m2 de vitraux, romans ou gothiques. Cet ensemble parmi les plus complets de l’époque médiévale relate l’histoire de la vie des Saints, des épisodes de la Bible et le quotidien des corporations de métiers. 

Une grande majorité d’entre eux a été réalisée pour la dernière version de la cathédrale, après l’incendie de 1194. Les trois lancettes de la façade occidentale, en revanche, ont sans nul doute été exécutées entre 1145 et 1155, lorsque l’édifice était encore de style roman. 

L’originalité des vitraux de la cathédrale de Chartres, c’est l’utilisation d’une couleur particulière, appelée « bleu de Chartres », qui a aussi fait la renommée de la ville. Mise au point en 1140 à partir du cobalt, elle présente une meilleure résistance au passage du temps que les teintes vertes et rouges de la même époque.

Difficile de rester de marbre devant ces vitraux chamarrés, aux couleurs exubérantes et au jeu de lumière qu’ils font naître dans la cathédrale. Pour des photographies réussies, dirigez-vous vers le vitrail de la vie de Charlemagne, Notre-Dame de la Belle Verrière ou encore la rosace nord. 

Outre les vitraux, vous pourrez contempler un immense labyrinthe, qui constitue le pavage de la nef principale et qui a probablement été inspiré de celui construit par Dédale. Le tour du chœur, avec ses 200 statues, les portails sculptés, le maître-autel, les bas-reliefs du chœur, le grand orgue et le voile de la Vierge ne vous laisseront pas non plus indifférent. 

 Cathédrale de Chartres : horaires et détails pour la visite

Il vous faudra mettre le cap sur l’Eure-et-Loir pour découvrir ce monument incontournable, Chartres se situant à moins d’une centaine de kilomètres de Paris. La cathédrale est ouverte de 8 h 30 à 19 h 30 tous les jours de l’année. En été, les mardis, jeudis et dimanches, la fermeture est décalée à 22 heures. La circulation dans les transepts et les nefs est bien sûr interrompue pendant les messes et les offices. 

Un bon plan à connaître est l’expérience Chartres en lumière, qui se tient d’avril à mi-octobre. La cathédrale et d’autres monuments se parent alors d’illuminations, couleurs et animations, un spectacle à ne rater sous aucun prétexte !
 

Voyage à travers les couleurs : La France

Tous les dimanches 20:50 à partir du 12/01/2020