Back to top

Le Costa Rica est une destination idéale pour les amoureux de la nature. Parmi les nombreuses merveilles que recèle le pays figure la réserve biologique de Monteverde. Nichée dans le nord de la région de Puntarenas, elle attire des dizaines de milliers de visiteurs tous les ans. Partez en balade dans les nuages.

Un site naturel splendide

Fondée en 1972, la réserve biologique de Monteverde s’étend sur 10 500 hectares dans le nord-ouest du Costa Rica. Il s’agit d’une forêt tropicale de montagne, située à 1 440 mètres au-dessus du niveau de la mer. Elle se distingue par la chape de brume qui la couvre presque en permanence. C’est ce qui lui vaut son nom de « bosque nuboso » en espagnol, qui se traduit par « forêt de nuages ». 

L’humidité constante, alliée à la fraîcheur de la température et à l’altitude, a donné naissance à une végétation extrêmement dense. Les arbres gigantesques sont recouverts d’un nombre impressionnant d’autres plantes. De fait, la flore de la réserve de Monteverde est constituée de 2 500 espèces, dont 420 variétés d’orchidées sauvages.

Cette jungle épaisse possède une aura mystérieuse. Elle vous fera oublier que l’horizon et le ciel existent. Vous aurez l’impression de pénétrer dans un cocon aux mille nuances de vert. La réserve offre quelques points de vue imprenables. C’est le cas des ponts suspendus qui dévoilent des panoramas époustouflants sur la canopée. Vous pourrez aussi vous baigner au pied de l’une des cascades qui parsèment la forêt.

La richesse de la biodiversité

la-richesse-de-la-biodiversite

La forêt de Monteverde est un écosystème foisonnant de vie. Elle accueille des dizaines de milliers d’insectes, ainsi que plusieurs centaines d’oiseaux, de reptiles et d’amphibiens. Parmi les mammifères qui y vivent en liberté, on compte notamment des singes hurleurs, des ocelots, des kinkajous et des tapirs. Avec de la chance, vous pourrez tomber sur un quetzal resplendissant, oiseau mythique vénéré par les Mayas. Il est devenu un symbole de l’Amérique centrale. Sa tête est couronnée d’une huppe de plumes de couleur vert émeraude, alors que son ventre est d’un rouge profond.  

Les amateurs de batraciens ne manqueront pas de visiter le vivarium « Ranario ». Vous pourrez y observer des dendrobates, ces petites grenouilles tropicales multicolores, mais extrêmement venimeuses. À la sortie de la réserve, octroyez-vous une pause au Café Colibri. Vous dégusterez une boisson et un gâteau en compagnie des plus petits oiseaux du monde.

Informations pratiques

Monteverde est une réserve privée qui dépend d’un organisme à but non lucratif. L’entrée est payante. Il est possible d’explorer la forêt seul ou avec un guide entre 7 h et 16 h. Des tours spéciaux sont également proposés, de nuit ou dédiés à l’observation des oiseaux. Si vous souhaitez prendre votre temps et faire de la randonnée sur les nombreux sentiers, prévoyez d’y passer la journée.

Vous devrez d’abord vous rendre dans le village perché de Santa Elena, à cinq kilomètres de l’entrée de la réserve. C’est le point de départ des excursions dans la forêt de nuages. La route 606 qui y mène depuis la Panaméricaine est partiellement goudronnée. Elle serpente à travers les montagnes en déployant des vues ravissantes.    

Les passionnés d’aventure opteront pour l’une des activités sportives organisées par les agences sur place. Au choix : rafting, tubbing (descente de rivière sur une bouée) ou accrobranche et tyroliennes au-dessus de la canopée.

La réserve biologique de Monteverde s’inscrit sur la liste des sites incontournables de tout séjour au Costa Rica. Vous aurez littéralement les pieds sur terre et la tête dans les nuages ! Pour prolonger votre immersion dans l’incroyable biodiversité de la région, visitez les réserves voisines de Curi Cancha et de Santa Elena.