À l’entrée d’une passe maritime débouchant sur le port de Ploumanac’h, le phare de Mean Ruz se dresse fièrement. Au fil du temps, cet ouvrage de pierre rose installé à Perros-Guirec est devenu un emblème de la « Côte de granit rose ». Cette appellation touristique désigne un paysage du nord de la Bretagne unique au monde. 

La Côte de granit rose de Bretagne, un paysage unique

Dans le monde, seules trois régions se targuent de posséder une côte composée de granit rose. L’une d’elles se trouve dans l’ouest de la France, en Bretagne. S’étendant sur une dizaine de kilomètres d’ouest en est dans le département des Côtes-d’Armor, elle passe par les communes de Trébeurden, Trégastel et Perros-Guirec. Le granit qui la façonne est né il y a près de 300 millions d’années. Il est issu du refroidissement lent du contenu d’une chambre magmatique, enrichi par des minerais extérieurs. 

Contrairement à ses cousins de Corse et de Chine, le littoral de granit rose de Bretagne s’apparente à un chaos minéral. Des blocs de roches groupés en amas, empilés les uns sur les autres ou formant des structures à l’équilibre précaire arborent des angles doux et arrondis.

Un phare de Bretagne intégré dans son cadre naturel

Un phare de Bretagne intégré dans son cadre naturel

Au cœur de ce tableau fantastique créé par le sel marin, le ruissellement de la pluie, la force du vent et des vagues, le phare de Ploumanac’h tourne vers le ciel sa tour élancée haute de 15 mètres. Son nom officiel « Mean Ruz » fait référence à celui du rocher sur lequel il est édifié. Dérivant de l’expression bretonne « maen ruz » (= pierre rouge) cette appellation convient parfaitement au phare. Construit en granit rouge rosé, il se fond dans le paysage, au grand dam de certains marins qui ne parviennent pas à le distinguer. Ce mimétisme est pourtant une des contraintes imposées à Henri Auffret et Joël Hardion, les architectes qui le dessinent en 1946.

L’ouvrage que les deux hommes conçoivent est le second phare de Ploumanac’h. Il remplace la maison-phare de Mean Ruz, édifice de granit gris qui occupe le même rocher de 1860 à 1944. Cette année-là, alors que les Allemands s’apprêtent à se rendre, ils détruisent presque tous les phares de Bretagne, sur sa côte nord.

Le phare de Ploumanac’h, une visite incontournable

Aujourd’hui, le phare a atteint une certaine notoriété grâce à ses apparitions régulières dans les brochures touristiques vantant les beautés de la Côte de granit rose et la météo de Ploumanac’h. Les visiteurs profitant des charmes de Perros-Guirec font un détour pour découvrir « Mean Ruz ». L’intérieur de l’ouvrage n’est pas accessible, mais, depuis son promontoire, il dévoile une vue exceptionnelle sur les roches roses de la côte, sur l’archipel des Sept Îles ainsi que sur l’île de Costaéres et son château médiéval.

En voiture, vous pouvez vous arrêter à 400 mètres du bâtiment. En optant pour la marche à pied, toutes les splendeurs du paysage naturel s’offrent à vous. Il existe deux itinéraires principaux, faciles à parcourir. Le premier, plutôt direct, part du centre de Perros-Guirec et emprunte le chemin du Phare. Un second parcours s’élance du même endroit sur un circuit de 9 kilomètres. Il permet de découvrir d’autres sites majeurs de la ville comme La Clarté, sa chapelle et son moulin à vent du XVIIIe siècle. En bord de mer, l’itinéraire se confond avec le Sentier des Douaniers et le GR34, la plus fameuse des randonnées en Bretagne. Là, le marcheur a tout le loisir d’admirer un littoral paré de rochers roses aux couleurs changeantes sous le soleil, adossé au bleu de l’océan et du ciel. Un spectacle incomparable.
 

Voyage à travers les couleurs : La France

Tous les dimanches 20:50 à partir du 12/01/2020