Été comme hiver, la montagne a un charme incomparable, avec une faune et une flore que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Et c’est notamment vrai du côté du mont Pelat, un véritable trésor qui culmine à 3 050 mètres d’altitude dans la chaîne des Alpes du Sud, entre la haute vallée du Verdon, la haute vallée du Var et la vallée du Bachelard. Réputé pour être le « 3 000 » le plus facilement accessible de la région, le mont Pelat vous permet de vous adonner à de superbes randonnées offrant des vues d’exception, notamment sur le magnifique lac d’Allos. Un paradis naturel qui mérite d’être exploré.

Le mont Pelat dans le Mercantour, un sommet incontournable

mont-pelat-dans-le-mercantour-un-sommet-incontournable

L’ascension du mont Pelat, plus haut sommet du pays du Haut Verdon, est une étape incontournable dans le cadre de la grande traversée du Mercantour. En prenant de la hauteur, vous profiterez d’un panorama remarquable sur les Alpes et sur le parc national du Mercantour. Vous serez aussi aux premières loges pour admirer la beauté fascinante du cirque glaciaire du lac d’Allos. Par beau temps, vous pourrez même apercevoir le mont Blanc au loin. Mais avant cela, il faut que vous soyez prêt à fournir quelques efforts physiques. Un tel spectacle se mérite ! Prévoyez six heures de marche environ si vous êtes un randonneur averti.
Pour atteindre le sommet du mont Pelat, un dénivelé positif de 1 000 mètres environ vous attend, en vous faisant évoluer dans un paysage lunaire étonnant. Armez-vous de bonnes chaussures et prenez la piste du lac d’Allos avant de la quitter pour un sentier qui plonge dans la forêt, puis qui se poursuit sur le plateau de Méouilles. Pas de risque de vous perdre, car le chemin est très bien indiqué et le sentier est de bonne qualité. Lors de votre montée, plusieurs lacs (Trou de l’Aigle, Cayolle, Garrets) se dévoilent et les marmottes se laissent observer dans leur habitat naturel. Plus haut, ce sont le lagopède et le lièvre variable qui vous attendent ainsi qu’une variété de plantes colorées.

L’excursion de nuit pour une expérience hors du temps

Si les randonneurs apprécient tant l’ascension du mont Pelat, au-delà du fait qu’elle soit plutôt facile, c’est parce qu’elle offre un spectacle fascinant et différent chaque jour ou presque. Pour découvrir la faune et la flore des prairies alpines d’une autre manière, vous pouvez partir en randonnée de nuit vers le sommet afin d’assister au lever du soleil. Émotions garanties ! Outre la vue à couper le souffle, c’est aussi le moment idéal pour admirer les chamois et les marmottes. Lors de la descente, laissez-vous tenter par un petit crochet par le lac du Trou de l’Aigle. Profitez de la vue pour prendre un petit déjeuner qui restera gravé dans votre mémoire, tout près du mont Pelat, au cœur du Mercantour.

Une randonnée au mont Pelat, oui mais à quelle période ?

L’ascension du mont Pelat se fait principalement l’été, quand la météo est bonne. Des guides peuvent vous accompagner de début juin à fin septembre. Au printemps et à l’automne, les randonnées se font plutôt sur demande. Munissez-vous toujours d’une carte pour marcher en toute sécurité et prévoyez des vêtements adaptés à la haute montagne. Enfin, sachez que vous pouvez aussi opter pour une rando au mont Pelat pendant l’hiver, en raquettes. La beauté du site s’apprécie et s’explore en toutes saisons.
Quelle que soit la période, soyez toutefois conscient que la nature qui entoure ce beau sommet est fragile. Assurez-vous donc de ne pas perturber la faune locale et de préserver la flore. Gardez les montagnes propres pour vous donner la chance de venir de nouveau admirer leur incroyable beauté, année après année.