Back to top

Niché au cœur de l’Amérique centrale, le Nicaragua ouvre peu à peu ses terres préservées aux voyageurs en quête d’authenticité. Il accueille l’un des plus grands lacs d’eau douce du monde, le lac Cocibolca, presque aussi vaste que la Corse. C’est là qu’a émergé la volcanique île Ometepe. Découvrez le bijou naturel méconnu du Nicaragua.

L’île aux deux volcans

Isla Ometepe ne compte pas un mais deux volcans jumeaux reliés par un isthme fin et plat. Vous pouvez aisément imaginer à quel point ce paysage unique est fascinant ! Cette curiosité géologique aurait d’ailleurs donné naissance au nom de l’île qui se traduit par « deux montagnes » en langue nahuatl.

Du haut de ses 1600 mètres d’altitude, Concepcion domine le nord de l’île. Ce majestueux volcan encore actif présente une forme conique parfaite qui suscite l’admiration. Au sud, le volcan Maderas trône à 1300 mètres. Ce monstre endormi possède une lagune turquoise dans son cratère presque constamment couronné de nuages. Ne manquez pas la cascade de San Ramón à la fin du sentier.

Les amateurs de randonnée sportive peuvent tenter l’ascension du plus haut volcan d’Ometepe, Concepcion, en 8 heures. Autant dire que le réveil sera matinal ! Loin d’être une simple promenade, ce défi sur un terrain risqué est très exigeant. Sachez qu’il est possible d’explorer une partie des sentiers à cheval. Quant à l’escalade du volcan Maderas, elle est moins raide et par conséquent un peu moins intense. Dans les deux cas, il est fortement recommandé de partir avec un guide local qui vous évitera les endroits dangereux.

Si vous n’êtes pas du genre à vous lever aux aurores pour marcher toute la journée, vous pouvez contempler les volcans depuis l’un des nombreux points de vue qu’offre l’île. Ils sont visibles de partout !

Que faire à Ometepe ?

que-faire-a-ometepe

Classée Réserve de la biosphère par l’UNESCO depuis 2010, Ometepe accueille une faune et une flore diversifiées. L’île a d’ailleurs initié une vague d’écotourisme au Nicaragua. Les attractions naturelles sont aussi nombreuses que dépaysantes. 

Petits et grands adoreront croiser les singes hurleurs dans la réserve Chaco Verde. Cette forêt tropicale protégée s’étend aux abords d’une magnifique lagune verte. Vous pourrez y admirer différentes espèces d’oiseaux.

L’autre site majeur d’Ometepe est Ojo de agua, également appelé Ometepe waterhole. Baignez-vous dans l’une des piscines naturelles alimentées par une source d’eau d’origine volcanique. Selon la légende, ces eaux fraîches bourrées de minéraux représentent une véritable cure de jouvence.  

L’île déploie aussi de somptueuses plages. Celle de Santo Domingo est la plus animée, avec ses nombreux hôtels, restaurants et bars. La plage de Santa Cruz, plus longue et moins fréquentée, est idéale pour se prélasser en toute tranquillité. Comme il s’agit d’une terre volcanique, vous aurez aussi le loisir de lézarder sur une plage de sable noir sur la pointe Jésus Maria. Cet endroit devient magique lorsqu’il se pare des couleurs chaudes du coucher du soleil, avec une vue sur les deux volcans.

Par ailleurs, cette île pittoresque compte plusieurs pétroglyphes anciens. Vous pourrez notamment les admirer au musée d’Ometepe dans la ville d’Altagracia. Les amateurs d’histoire se rendront aussi au musée El Ceibo à Sacramento pour découvrir 2000 pièces archéologiques, ainsi que les croyances et les légendes locales.

Comment se rendre sur l’île d’Ometepe ?

Environ 30 000 habitants vivent de l’agriculture et du tourisme à Ometepe. Le principal port est situé à Moyogalpa. C’est là que se trouvent les infrastructures majeures de l’île. Plusieurs ferrys relient cette bourgade à Granada ou à Léon quelques fois par semaine. En revanche, plusieurs liaisons quotidiennes se font depuis et vers San Jorge, la ville la plus proche sur le continent. 

Le voyage est certes un peu long pour arriver sur la pittoresque île Ometepe, mais l’émerveillement est garanti !