Back to top

Au large du nord de la Bretagne, un chapelet de 87 îlots s’égrène à l’extrémité de la baie de Saint-Brieuc. On y accède en bateau après une courte traversée d’une dizaine de minutes, reliant la pointe de l’Arcouest, près de Paimpol, à Port Clos sur la côte sud de l’île. Ici, point de voiture : l’île de Bréhat se visite à vélo ou à pied.

Bréhat, l’île aux fleurs face à la côte de granit rose

Des pins, des mimosas, des camélias, des hortensias et des agapanthes : telles sont les plantes qui valent à Bréhat son surnom d’île aux fleurs. Protégée du gel par le Gulf Stream, l’endroit a la réputation d’un paradis vert et bleu où tout pousse, même les méditerranéens palmiers, figuiers et autres eucalyptus.

Longue de 3,5 kilomètres et large de 1,5 kilomètre, Bréhat est en fait formée de deux îles reliées par un pont de pierre. L’île du sud, occupée par le village, abrite de jolies maisons fleuries et quelques remarquables témoignages du passé comme les phares des Héaux de Bréhat et de la Croix, la citadelle du Second Empire ou l’emblématique moulin à marée du Birlot, admirablement restauré.

Marée-Birlot-Mill,-île-de-Brehat,-Bretagne

Passé le pont du Prat, on accède à l’île du nord, dont les paysages plus sauvages évoquent les landes irlandaises. À l’extrémité septentrionale de Bréhat, le Phare du Paon donne la direction du passage par l’écueil de la Horaine.  

Classée zone spéciale de conservation, l’île de Bréhat est aussi réputée pour les phoques gris et certains grands dauphins qu’on peut y observer. Plus de 120 espèces d’oiseaux, résidents ou migrateurs, fréquentent l’archipel.

Pour admirer un joli panorama avant de traverser le chenal du Ferlas dans le sens du retour, c’est vers la petite chapelle Saint-Michel que les promeneurs dirigent leurs pas. Du haut de ce tertre rocheux culminant à 26 mètres au-dessus de la mer, on domine toute la partie sud de l’île.

Face à la côte de granit rose, Bréhat,au nord des Côtes-d’Armor, offre son cadre privilégié aux amateurs de randonnées pédestres et de promenades à vélo. Un jardin d’Éden breton aux accents méditerranéens !