Back to top

Pour les amoureux de nature, le parc régional des Waitakere Ranges est un paradis sur Terre. Cette zone protégée de 16 000 hectares déroule une succession de paysages sauvages incroyables : forêts indigènes vertes, cascades impressionnantes, grottes mystérieuses occupées autrefois par les Maoris, hautes falaises et longues plages de sable noir. Sur la côte ouest, à seulement 25 km du centre d’Auckland, la plus grande ville de Nouvelle-Zélande, vous entrez dans un autre monde.

Du bleu de la mer au vert des forêts

Whatipu-Coast-Walk-Waitakere-Ranges-Regional-Park,-Auckland,-New-Zealand

Les surfeurs savent depuis des années placer le parc des Waitakere sur la carte du monde des meilleurs spots. Les vagues qui s’enroulent et se déroulent sur la plage de Piha sont reconnues pour leur force, leur taille et leur régularité. Muriwai possède une réputation similaire et attire aussi les ornithologues amateurs. Ils se plaisent à y observer la colonie locale de fous austraux.

Côté terre, la série de pics aux origines volcaniques a fait le bonheur des randonneurs depuis l’ouverture des premiers sentiers dans les années 1950. Le parc comptait jusqu’à mai 2018 plus de 250 km de randonnées de tous niveaux.

Chutes-de-Karekare-de-montagnes-de-Waitakere

La zone forestière du parc, la majeure partie des sentiers de randonnée et même les accès aux cascades les plus populaires sont actuellement interdits au public. La cause ? Le dépérissement des kauris, dû à une maladie qui attaque cet arbre-roi des forêts du nord de la Nouvelle-Zélande. Ce conifère qui peut vivre jusqu’à plus de 2 000 ans, culminer à plus de 50 mètres et dépasser les 16 mètres de circonférence peuplait déjà les forêts du Gondwana. Il se trouve maintenant en danger d’extinction à cause d’un champignon, responsable de la maladie. Transporté par les mouvements de sol et de boues, il semble qu’il soit aidé dans ses déplacements par les chaussures de marcheurs.

Le-parc-régional-de-Waitakere-Ranges-Nouvelle-Zélande

Si les zones forestières sont désormais fermées, que voir du parc des Waitakere Ranges ? Les zones côtières restent ouvertes et accessibles, tout comme pas moins de 31 sentiers qui répondent aux règlementations sanitaires et aux conditions d’accès imposées par les Maoris, inquiets pour leur patrimoine. Le gouvernement local étudie la possibilité d’élargir cette liste dans le futur en attendant qu’un remède soit trouvé. Il reste donc toujours amplement de quoi justifier une visite dans cette région d’exception.

Crédit photo : Patrik Stedrak