Le temple Ryoan-ji, dont le nom signifie « temple du repos du dragon » en japonais, désigne un ensemble d’édifices et de jardins de Kyoto, conçu par l’une des écoles du bouddhisme zen, la branche rinzai, et considéré par beaucoup comme le joyau de cette philosophie.  

Le jardin sec de Ryoan-ji, un chef d’œuvre contemplatif

Le-jardin-sec-de-Ryoan-ji,-un-chef-d’œuvre-contemplatif

L’un des lieux les plus prisés de toute visite au temple Ryoan-ji est le jardin de pierres, qui date de la seconde moitié du XVe siècle et s’inscrit depuis 1994 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il se compose d’un fin lit de graviers de kaolin, ratissé et parfaitement plat, sur lequel émerge une quinzaine de pierres de taille de formes diverses, ceintes de mousse et disposées en petits groupes.  

Elles ont été placées de manière à ce qu’il soit impossible de les voir toutes en même temps, quel que soit le point où se place le visiteur. Leur petit nombre surprend par rapport à celui des autres jardins secs de l’époque, tel celui du Daisen-in, qui en comporte plus de cent. Une ambiance sereine se dégage de l’ensemble, et nombreuses sont les personnes à rester saisies plusieurs minutes par son atmosphère zen.

En promenade autour du temple Ryoan-ji

Partie-de-jardin-du-Temple-Ryoan-ji,-à-Kyoto,-Japon

Réalisé en 1450 par le député du shogun Hosokawa Katsumoto, le monastère Ryoan-ji était une résidence secondaire pour aristocrates. À l’instar de nombreux temples et palais du Japon, qui se composaient essentiellement de bois, le Ryoan-jia été détruit par le feu, puis reconstruit à la fin du XVIIIe siècle.

D’autres pavillons essaiment le parc, mais le plus souvent, vous ne pourrez que contempler leurs façades, peu d’entre eux étant effectivement ouverts au public. La résidence des prêtres, nommés hōjō, ainsi que l’entrée Kuri ouvrent leurs portes aux visiteurs, qui pourront découvrir des peintures traditionnelles sur les murs.  

Ultime enclave de l’harmonie et du zen, le jardin vert, qui entoure un étang empli de nénuphars dans lequel s’ébattent joyeusement de grosses carpes koïs. Vous pourrez vous asseoir ici et là sous une pergola ou sur un banc, et admirer les érables qui rougissent sous le soleil.

Goryonoshitamachi, Ryoan-ji, Ukyo-ku, au nord-ouest de Kyoto
Tél. : +81 (0)75 463 2216
www.ryoanji.jp/smph/eng/