Back to top

La visite de Hiroshima, ville rasée par l’une des bombes nucléaires américaines en 1945, est toujours un moment chargé en émotions. Pour retrouver un peu de la quiétude si chère aux Japonais, mettez le cap sur le jardin Shukkei-en, un écrin de verdure miniature dans lequel il fait bon flâner.

Jardin-Shukkei-en-de-style-japonais-à-Hiroshima

Élaboré par un seigneur féodal en 1620, au début de l’époque Edo, Shukkei-en est un jardin traditionnel japonais de style circulaire essaimé de pavillons en bois. Sous l’ère Meiji, le jardin est utilisé comme villa par la famille Asano, qui en fait don, plus tard, à la préfecture de Hiroshima. Le jardin Shukkei-en est ouvert au public, et une partie de la population locale y trouve refuge à la suite du bombardement de 1945. Après d’importants travaux de rénovation destinés à lui rendre sa splendeur d’origine, il est rouvert en 1951.

Shukkei-en, le jardin qui rétrécit les paysages

Jardins-du-Japon-de-Hiroshima

La promenade s’effectue en cercle autour du jardin, qui reproduit différents types de paysages en miniature. Son concepteur a accompli un habile jeu de perspectives pour tromper l’œil du voyageur, et lui faire croire que le jardin de Shukkei-en est plus grand qu’en réalité. Ainsi, vous admirez des vallées et des montagnes, une rive ou encore une cascade, le tout savamment disposé autour d’un étang. Comme dans tous les jardins japonais, vous y découvrez des bassins à carpes koï, poissons multicolores qui n’attendent qu’une poignée de nourriture pour bondir hors de l’eau.

Shukkeien,-le-jardin-qui-rétrécit-les-paysages.jpg

Vous aurez aussi l’opportunité de visiter ce jardin de nuit...Tanabata, la fête des étoiles, a lieu chaque année le 7 juillet. C’est alors que le jardin Shukkei-en se pare de ses plus beaux atours de lumière. Seule une partie du paysage est illuminée et, au fil de la balade le long de l’étang, vous pouvez contempler la Voie lactée sur la pelouse, matérialisée par des guirlandes à LED bleues. Un pur instant d’enchantement. N’oubliez pas d’inscrire vos vœux, comme le veut la tradition, sur un tanzaku, à suspendre aux branches de bambou dispersées dans le jardin.

2-11 Kaminobori-cho, au bord de la rivière Kyobashi, non loin de la gare centrale d’Hiroshima
Tél. : +81 (0)82 221 36 20
http://shukkeien.jp/