Seul château de la Loire situé dans le Loiret, le château de Sully-sur-Loire est une majestueuse forteresse médiévale entourée de douves. Son architecture militaire abrite des intérieurs raffinés. Il fut la demeure de plusieurs familles aristocratiques, y compris celle de Maximilien de Béthune, duc de Sally, pair de France et surintendant des finances du roi Henri IV. Le château a également reçu de nombreux invités de marque, dont Jeanne d’Arc et Louis XIV, et renferme des trésors admirablement bien conservés.

L’histoire du château de Sully-sur-Loire

Château-de-Sully-Sur-Loire

L’histoire du château de Sully-sur-Loire commence dès 1102, lorsqu’il n’est encore qu’un poste de défense sur la rive gauche de la Loire. Passée aux mains de Philippe Auguste en 1218 et victime d’une crue en 1363, la place forte se développe au XIVe siècle lorsque Guy de La Trémoïlle, seigneur de Sully, fait construire un donjon. Bâtiment fortifié et d’apparat à la fois, le site s’enrichit au fil des décennies d’un petit château, d’une basse-cour et d’une église, déplacée plus tard. En 1602, Maximilien de Béthune achète le château et entreprend d’importantes modifications. Il fait construire la tour d’artillerie, reliée au château par deux galeries, une troisième galerie reliant le donjon et le petit château, des écuries.

Du XVIIIe au XXe siècle, de nombreuses démolitions et modifications transforment le château de Sully-sur-Loire : une aile reliant le donjon et le petit château est élevée vers 1767, puis détruite par un incendie en 1918, un pont dormant est installé à la place du pont-levis, les sommets des tours du donjon sont supprimés en 1794 puis partiellement reconstruits, la galerie reliant la tour d’artillerie au donjon est détruite vers le milieu du XIXe siècle… En 1962, le département du Loiret rachète le château et son parc à la famille de Béthune-Sully.

De Jeanne d’Arc à Voltaire, les invités de marque du château

De nombreuses anecdotes et visites prestigieuses parsèment l’histoire du château de Sully. En 1429, après la victoire des Français lors de la bataille de Patay, Jeanne d’Arc vient rencontrer le dauphin Charles. Le futur Charles VII est en route vers Reims — où il sera sacré roi — et fait alors escale à Sully, chez son ami Guy de la Trémoïlle. L’année suivante, la pucelle d’Orléans rejoint le roi et sa cour au château, avant de partir pour Compiègne où elle sera capturée et vendue aux Anglais.

Deux siècles plus tard, en mars 1652, le château sert de refuge à Louis XIV, Anne d’Autriche et Mazarin, alors que la Fronde des princes les oblige à la fuite. Puis, en 1716, Voltaire, qui subit alors la colère du régent Philippe d’Orléans, vexé par ses vers satiriques, est condamné à l’exil au château de Sully.

Que voir lors de la visite du château de Sully-sur-Loire ?

que-voir-lors-de-la-visite-du-chateau-de-sully-sur-loire

Le château de Sully-sur-Loire se découvre au fil de nombreuses salles parquetées admirablement bien conservées et décorées de tapisseries, de meubles d’époques et de tableaux. Le rez-de-chaussée abrite la réplique du tombeau du duc de Sully et de sa seconde épouse, dont l’original est à Nogent-le-Rotrou. Au premier étage se trouve la tapisserie de Psyché, une tenture en laine et soie de 3,60 mètres de haut et de 5,10 mètres de large, ayant appartenu à l’épouse de Maximilien de Béthune II. Au second étage, le visiteur marche dans les pas des gardes sur le chemin de ronde avant d’admirer la charpente en bois de chêne du donjon, chef-d’œuvre de 35 mètres de long évoquant une coque de navire retournée. Enfin, de nombreuses animations organisées au château de Sully-sur-Loire font vivre le lieu, comme le Festival de Musique de Sully et du Loiret, la visite aux chandelles ou encore l’insolite soirée d’Halloween.