Au nord de Dakar, le lac Rose forme avec l’île de Gorée une des attractions touristiques les plus populaires du Sénégal. Le lac Retba, son nom officiel, accueille chaque année des milliers de personnes avides de découvrir cette curiosité naturelle. Pour vous convaincre de le contempler à votre tour pendant un séjour au Sénégal, nous vous donnons cinq raisons de vous rendre sur ses rives.

Pour observer le phénomène naturel à l’origine du lac Rose du Sénégal

Pourquoi le lac Rose du Sénégal est-il rose ? La réponse se trouve dans la composition chimique de ses eaux, marquée par une très forte teneur en sel, supérieure à 300 grammes par litre. À titre de comparaison, la mer en contient entre 20 et 40 grammes et la mer Morte environ 275 grammes par litre. Une bactérie extrêmophile s’adapte à ce milieu, autrement inhospitalier pour la plupart des formes de vie. Dunaliella salina produit un colorant de la famille des bêta-carotènes pour se protéger du sel et des ultra-violets du soleil. La teinte rosée, voire parfois mauve, de l’eau du lac Retba dépend donc de l’ensoleillement et de la concentration en sel. Lorsque le temps est nuageux, le lieu peut présenter une couleur tout à fait normale.

Pour comprendre l’exploitation artisanale du lac de sel

Pour comprendre l’exploitation artisanale du lac de sel

Hormis cette bactérie et des poissons rendus nains par la concentration saline, aucun organisme ne vit dans cette étendue d’eau. Pourtant, chaque jour, des hommes et des femmes venus des pays voisins en tirent leurs revenus. Couverts de beurre de karité pour se protéger de la corrosion, ils récoltent le sel, richesse du lac, et ce depuis les années 1970. Pour cela, ils utilisent des techniques traditionnelles. Les hommes, en pantalon et chaussettes, s’immergent dans une eau dont la température peut dépasser 30 °C. À coups de bâton, ils délogent le sel incrusté au fond du lac, qu’ils chargent grâce à des paniers dans des barques à fond plat. Sur la rive, les femmes vident celles-ci et se constituent des monticules pour sécher et blanchir le sel sous le soleil.

Pour une baignade hors du commun : flotter sur le lac Retba

pour-une-baignade-hors-du-commun-flotter-sur-le-lac-retba

Ceux qui ont toujours rêvé de flotter sur l’eau sans effort opteront pour une baignade dans le lac Retba. Y passer quelques minutes ne présente pas de problème pour les humains. Alors, pourquoi ne pas tenter l’aventure ? Dans d’autres lacs colorés d’Afrique, à l’instar du lac de Magadi en Tanzanie, aux eaux riches en soude caustique, cela est impossible. Ceux qui préfèrent profiter de la beauté du lac sans y entrer monteront à bord de petites embarcations, pour une balade sur ce plan d’eau de 3 km².

Pour explorer les dunes de sable à proximité du lac Rose

Autrefois lié à l’océan Atlantique, le lac rose est désormais séparé de ses vagues par un cordon dunaire. Ce paysage de collines de sable a été le point d’arrivée historique du Paris-Dakar, avant que le rallye automobile ne migre vers l’Amérique du Sud en 2009. En quad, à dos de chameau ou de cheval, en 4x4 ou à pied, plusieurs moyens existent pour découvrir cet environnement. Il faut noter que se baigner dans l’océan à cet endroit est peu recommandé.

Pour découvrir des villages pendant un voyage au Sénégal 

35 kilomètres séparent le lac Rose de Dakar. L’effervescence de la capitale se dissipe quelques kilomètres après en être sorti. Sur le trajet, des villages apparaissent : Niakul Rap ou Niaga, le plus proche du lac. On peut y faire halte pour se restaurer, admirer le travail d’artisans ou juste pour aller à la rencontre de leurs habitants.