La mosquée bleue d’Istanbul représente l’un des plus célèbres lieux de culte musulmans. Elle attire chaque année des millions de visiteurs émerveillés par sa somptueuse architecture. Située dans le quartier de Sultanahmet, elle se dresse juste en face de la basilique Sainte-Sophie, comme un symbole de la rencontre entre l’Orient et l’Occident.

L’histoire de Sultanahmet Camii

01-visiter-la-mosquee-bleue-d-istanbul

Cette remarquable mosquée date du XVIIe siècle. Le sultan Ahmet Ier commande son édification pour réaffirmer le pouvoir ottoman après une défaite contre la Perse et un accord de paix avec les Habsbourg en Autriche. Il affiche clairement sa volonté de concurrencer l’impressionnante basilique Sainte-Sophie, construite un millénaire plus tôt par les chrétiens.

Les travaux, confiés à l’architecte Sedefhar Mehmet Aga, durent de 1609 à 1616. Ils entraînent la démolition critiquée de plusieurs palais byzantins. La tradition voulait que les mosquées impériales soient financées par le butin de guerre des sultans. Cependant, Ahmet Ier décide de se servir dans le Trésor de l’empire et s’attire les foudres de l’élite.  

Par ailleurs, la construction des six minarets de la mosquée provoque une grave controverse dans le monde musulman de l’époque. En effet, seule la mosquée sacrée de La Mecque disposait de ce nombre de minarets. Aucune autre n’avait le droit de l’égaler. Face à la pression, le sultan préfère payer la construction du septième minaret de la Mecque plutôt que de soustraire une tour de son chef-d’œuvre à Istanbul. 

La mosquée bleu, un bijou architectural

La mosquée bleu, un bijou architectural

En Turquie, ce monument est appelé « Sultanahmet Camii », soit la mosquée du sultan Ahmet. Il abrite d’ailleurs la tombe de son fondateur, ainsi qu’une école coranique et un hospice. Son surnom européen de « mosquée bleue » provient de la couleur dominante de la faïence d’Iznik qui orne son intérieur.

Le plan est directement inspiré de celui de la basilique Sainte-Sophie. La mosquée est surmontée d’une majestueuse coupole de 23,5 mètres de diamètre, à 43 mètres de haut. Celle-ci est entourée de quatre demi-dômes et repose sur quatre imposantes colonnes, baptisées « les pattes d’éléphant ». Plus de 200 fenêtres illuminent cet édifice exceptionnel.

L’immense cour extérieure composée d’arcades voûtées accueille une fontaine. De là, vous pourrez contempler la symétrie parfaite de l’architecture harmonieuse de la mosquée. Ses minarets et son dôme central sont visibles depuis le palais de Topkapi et la rive asiatique du Bosphore.

Visiter la grande mosquée bleue d’Istanbul

Visiter la grande mosquée bleue d’Istanbul

 

Sultanahmet Camii n’est pas seulement un monument. C’est avant tout un lieu de prière pour les musulmans. Il y a ainsi plusieurs éléments à prendre en compte pour bien organiser votre visite. Dans l’Islam, cinq prières se déroulent quotidiennement entre l’aube et la tombée de la nuit. Le site ferme donc plusieurs fois dans la journée pour permettre aux fidèles de se recueillir en paix. Les horaires sont disponibles sur Internet, sur la page officielle de la mosquée. 

Vous pouvez découvrir la grande mosquée bleue d’Istanbul tous les jours, à l’exception du vendredi matin. L’entrée principale est réservée aux musulmans. Les non-musulmans entreront par la porte ouest, en arrivant du côté de l’hippodrome. Elle offre d’ailleurs la meilleure perspective sur le monument. 

Comme dans la plupart des lieux de culte, il existe un protocole vestimentaire. Vous devez vous déchausser et avoir les jambes habillées (pas de short, ni de jupe). Les femmes doivent se couvrir les cheveux et les épaules. Des foulards et des sachets en plastique pour les chaussures sont gratuitement mis à votre disposition. 

Prévoyez au moins une heure pour visiter la mosquée bleue d’Istanbul. L’entrée est libre. Ceux qui le souhaitent peuvent faire un don au guichet à la sortie pour participer à la conservation des lieux.

Ne manquez pas d’inclure la mosquée la plus connue d’Istanbul sur votre route lors de votre prochain voyage en Turquie !