Back to top

La Grande Barrière de corail est un site naturel exceptionnel, situé au nord-est de l’Australie. Plus grand ensemble corallien au monde, cette merveille naturelle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981. En plus d’être un site d’une beauté extraordinaire qui éblouit toutes les personnes qui la découvrent, ce lieu magique possède un haut intérêt scientifique. Voici tout ce que vous devez savoir sur la barrière de corail.

La Grande Barrière de corail en Australie, un site ancien, vivant et en danger

La Grande Barrière de corail en Australie, un site ancien, vivant et en danger

La Grande Barrière est une barrière de corail qui s’étend sur 34 870 000 d’hectares. Sa longueur est de 2600 kilomètres. Ce site naturel est donc gigantesque ! Il se compose en tout de 2900 récifs et 900 îles, ce qui en fait la plus grande structure vivante sur la planète. En effet, les coraux sont des animaux !

Ce lieu unique, également appelé Great Barrier Reef, est très ancien, puisqu’on estime qu’il a commencé à se former il y a quelque 18 millions d’années. Il fut découvert en 1768 par Louis-Antoine de Bougainville, célèbre officier de marine français, qui ne s’y arrêta cependant pas. Peu de temps après, en 1770, c’est donc le fameux explorateur britannique James Cook qui révéla les lieux le premier. 

L’une des préoccupations majeures actuellement est que la Grande Barrière est menacée de disparition par le réchauffement climatique : l’augmentation constante de la température de l’océan impacte considérablement les coraux. Depuis plusieurs décennies, ces derniers subissent un blanchiment : en d’autres termes, ils perdent de leurs nutriments et leur squelette blanc est exposé. En 1998, la moitié du récif était concerné, mais en 2016, c’était déjà plus de 90 % du récif qui était atteint.

La montée du niveau de la mer préoccupe également la communauté scientifique. Entraînée par la fonte des glaces, elle augmente la profondeur des coraux, qui ne peuvent s’épanouir à plus de 30 mètres de fond. La pollution, le tourisme de masse et la pêche ne sont pas non plus bénéfiques pour la préservation de la barrière de corail en Australie.

La Grande Barrière, un site habité et garant de la biodiversité

la-grande-barriere-un-site-habite

Sur terre ou dans les mers, l’Australie est réputée pour sa faune et sa flore uniques et diversifiées. La Grande Barrière de corail ne fait pas exception et accueille de très nombreuses espèces vivantes. L’écosystème des récifs de corail est ainsi atypique. Il se compose de 1 500 espèces de poissons, 4 000 espèces de mollusques et 240 espèces d’oiseaux. Ce site naturel singulier possède également de très nombreuses variétés d’éponges, d’anémones, de vers marins et de crustacés. Cette biodiversité est expliquée par le fait que la Grande Barrière s’étend aussi bien au-dessus que sous l’eau. Pour protéger et préserver cette population animale, le Parc Marin de la Grande Barrière déploie ses efforts au quotidien. 

Découvrir la Grande Barrière de corail en Australie

Découvrir la Grande Barrière de corail en Australie

Fascinante, la Grande Barrière est un site touristique qui attire de très nombreux voyageurs venus du monde entier. Il est ainsi possible de passer la nuit près de la barrière de corail, pour observer ses variations de couleur et d’activité aux différents moments de la journée. Pour cela, il faut se tourner vers les îles Whitsunday et faire escale à Cairns, Hervey Bay, Mission Beach ou Port Douglas. Dans ces villes côtières, vous pourrez également manger près de la barrière de corail

La Grande Barrière est un espace naturel exceptionnel. Pour en profiter pleinement tout en préservant les lieux, il est recommandé d’utiliser des moyens de transport naturels et non polluants. De fait, de nombreux voiliers vous emmènent sur la barrière de corail, pour une traversée à votre rythme. Pour les plus sportifs, certains sites se découvrent aussi en kayak. Une fois sur place, une séance de plongée s’impose pour en observer toute la richesse sous-marine. Lors de vos sorties, vous rencontrerez peut-être un dugong ou une grande tortue verte, deux espèces impressionnantes, et menacées... 

Découvrir la Grande Barrière est de nos jours une chance. Ce site qui pourrait disparaître dans un futur proche est même considéré par certains comme la 8e Merveille du monde. Laissez-vous éblouir par sa richesse hors du commun et participez à le préserver le plus longtemps possible en le découvrant autrement, dans le respect de son écosystème unique.