Back to top

Si vous vous demandez que faire à Séville lors d’une escapade en Espagne, ne cherchez plus ! La visite de la cathédrale de Séville est incontournable. Construite à partir de 1402, cette majestueuse église fut bâtie en remplacement d’une mosquée almohade. Elle célèbre à la fois l’achèvement de la Reconquista et la prospérité commerciale de la capitale andalouse. Un tel symbole se devait de présenter des dimensions et une esthétique hors normes : la cathédrale de Séville est la plus grande cathédrale gothique du globe. L’ensemble qu’elle forme avec l’Alcazar de Séville et les Archives générales des Indes est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO pour sa « valeur universelle exceptionnelle ». Découvrez ce monument en détail dans cet article en attendant de visiter Séville

L’histoire du symbole de la ville de Séville en Espagne

L’histoire du symbole de la ville de Séville en Espagne

La mosquée fut prise aux Maures en 1248 et utilisée, dès lors, comme une cathédrale. Au cours du XIIIe siècle, on entreprit de la démolir. Mais la cour des ablutions, appelée le Patio des Orangers, et le minaret, la tour Giralda, furent conservés. Le minaret fut employé comme campanile pour la construction de la cathédrale et demeure aujourd’hui le symbole de la ville. La cathédrale de Séville suit un plan rectangulaire et dispose de cinq nefs encadrées par une trentaine de chapelles latérales. Elle mesure 132 mètres de long et 83 mètres de large, et les voûtes de la nef centrale s’élèvent à 42 mètres.

La Cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville, son nom complet, fut consacrée en 1507. Mais elle a continué à évoluer par la suite, avec l’ajout de dépendances de styles Renaissance et néoclassique autour de l’édifice principal gothique. Entre 1528 et 1593 furent érigées la grande sacristie, la salle capitulaire elliptique, la chapelle royale et la sacristie des calices, et un nouveau niveau fut ajouté à la Giralda. 

Que voir lors de la visite de la cathédrale de Séville ?

que-voir-lors-de-la-visite-de-la-cathedrale-de-seville

L’extérieur de la cathédrale, avec ses flèches ciselées, ses quinze portes et ses arcs-boutants puissants, laisse place à un intérieur marqué par une profusion de statues, de tableaux de maîtres et de dorures. Quelques éléments sont immanquables lors de la visite. 

- Le tombeau de Christophe Colomb : il contient les os du navigateur génois, transférés de Cuba à Séville en 1898. Ils sont installés dans un cercueil porté par quatre personnages qui représentent les royaumes de Castille, Léon, Aragon et Navarre.

- La chapelle Royale est dédiée au roi Ferdinand III de Castille, qui reprit Séville aux Maures en 1248.

- La salle capitulaire : cette spectaculaire pièce ovale de style Renaissance est surmontée d’une coupole elliptique notamment décorée de tableaux du peintre baroque espagnol Murillo.

- L’autel de la grande chapelle : avec une hauteur de 28 mètres et une largeur de 20 mètres, son retable est le plus grand de la planète. Vaste pièce en bois située à l’arrière de l’autel, cette œuvre gothique grandiose est composée de 45 panneaux sculptés et dorés détaillant des scènes du Nouveau Testament. 

- L’ostensoir monumental : la cathédrale de Séville possède le plus grand ostensoir du monde. En argent, il mesure près de quatre mètres de haut et pèse 475 kilos.
- La tour Giralda : haute de 104 mètres, elle fut construite sur l’exemple du minaret de la mosquée Koutoubia à Marrakech. Il est possible d’y monter pour admirer la ville depuis son sommet. Munissez-vous d’un plan de Séville et tentez de reconnaître les monuments et quartiers de la cité.

- La sacristie abrite des tableaux des maîtres espagnols Goya, Morales, Murillo et Zurbarán, ainsi que le trésor de la cathédrale, composé d’innombrables et éblouissantes pièces d’orfèvrerie.