Back to top

Terre de contraste, l’Islande s’inscrit entre le feu de ses volcans et la glace de ses icebergs. Ses paysages envoûtants enchantent les voyageurs en quête de nature sauvage, et l’un de ses joyaux est sans conteste Jökulsárlón, le plus grand lac proglaciaire du pays. On s’y rend pour contempler le spectacle des blocs de glace dérivant sur les eaux cristallines, autour desquels folâtre une colonie de phoques. N’oubliez pas votre appareil photo !

Jökulsárlón en Islande, l’un des plus beaux lacs proglaciaires du pays

Jökulsárlón en Islande, l’un des plus beaux lacs proglaciaires du pays

Apparu en 1934 ou 1935, Jökulsárlón, dont le nom signifie littéralement « lagune du glacier », est un lac proglaciaire, c’est-à-dire qui se forme devant un glacier, suite à la fonte et au recul de ce dernier. S’il en existe plusieurs en Islande, celui de Jökulsárlón est sans conteste le plus connu et le plus beau. C’est ainsi que, chaque jour, des blocs de glace se détachent du glacier Vatnajökull dans un fracas assourdissant et viennent danser dans la lagune de Jökulsárlón

On s’assoit sur les rives du lac pour admirer le camaïeu de bleus des blocs de glace, tous de formes différentes. Le spectacle est encore plus beau au lever et au coucher du soleil, lorsque les rayons orange et roses se reflètent sur la glace… À condition que le ciel soit dégagé ! On peut également s’en approcher en bateau amphibie ou pneumatique, une activité très prisée à Jökulsárlón. 

Le lac est rempli de poissons et on s’amuse à observer les phoques gris qui tentent de les attraper à l’embouchure et qui, une fois repus, s’allongent sur les blocs de glace pour profiter du soleil et faire un petit somme. 

Ne manquez pas non plus Diamond Beach, une plage de sable noir sur laquelle viennent mourir les icebergs. Elle est ainsi nommée, car elle est parsemée de petits blocs de glace arrachés aux icebergs par les vagues violentes. Le contraste de la glace translucide sur le sable noir est saisissant. 

Et pour conclure cette journée en beauté, sachez que Jökulsárlón est l’un des plus beaux lieux d’Islande pour contempler des aurores boréales, qui illuminent le ciel nocturne entre octobre et mars. Les lumières vertes qui se reflètent dans les eaux du lac resteront très longtemps gravées dans votre mémoire.

Quelques conseils pour visiter le glacier de Jökulsárlón

Quelques conseils pour visiter le glacier de Jökulsárlón

Jökulsárlón est l’une des étapes jalonnant la route 1, qui fait le tour de l’Islande par le littoral. Vous aurez donc besoin d’une voiture pour arriver à destination et il faut compter environ 4 h 30 de route pour rallier le lac proglaciaire depuis la capitale Reykjavik. La route étant goudronnée, il n’est pas nécessaire de louer un 4x4.

L’idéal est de passer au moins une nuit à côté de Jökulsárlón, mais le camping étant rendu quelque peu difficile par les vents violents qui sévissent ici, vous préférerez peut-être vous rendre dans l’un des hôtels des environs, l’établissement le plus proche se situant à une dizaine de minutes du site. 

La météo est assez instable dans cette région et se caractérise par des vents violents et de fortes pluies, même en plein cœur de l’été. Vérifiez les conditions climatiques avant de prendre la route et passez plusieurs jours sur place si vous le pouvez. Si vous optez pour l’hiver, vous aurez la chance de pouvoir visiter la cave de cristal, située non loin de Jökulsárlón, et qui se forme au plus fort de la saison froide. Des excursions sont régulièrement organisées, mais pensez à bien réserver à l’avance, elles sont prises d’assaut par les voyageurs !

Enfin, les photographes se muniront d’un zoom et d’un trépied et penseront au lestage pour ce dernier. Il existe certains tours spécialement conçus pour les amateurs de beaux clichés.