Le district de Ginza à Tokyo est un quartier chic et animé de l’arrondissement central de Chuo. Contrastant avec les cerisiers en fleurs du parc d’Ueno et l’ambiance traditionnelle du sanctuaire d’Asakusa, Ginza est l’image même du Tokyo moderne, avec ses grandes artères bordées de bâtiments de verre et d’acier et parsemées de larges passages piétons, ses boutiques aux enseignes lumineuses, et sa foule hétéroclite. Peuplé de boutiques des plus grandes marques internationales et japonaises, le district de Ginza est le lieu à ne pas rater si vous voulez vous adonner au shopping à Tokyo. Quelles marques y trouve-t-on ? Quelles sont les expériences incontournables à vivre dans le quartier ? Où trouver un hôtel à Ginza ? Découvrez toutes les réponses au fil de notre promenade dans ce quartier du centre de Tokyo.

L’histoire du district de Ginza

histoire-du-district-de-ginza

Malgré son allure moderne aujourd’hui, le district de Ginza est situé dans l’un des arrondissements historiques de l’ancienne ville de Tokyo, et a été bâti à partir de 1612, sur une ancienne zone marécageuse. Le nom Ginza, composé des mots « argent » et « siège », fait référence à l’hôtel des monnaies et la maison de commerce du métal qui étaient installés dans le quartier. En 1872, un violent incendie ravage une
 grande partie de la zone.

Les anciennes constructions sont remplacées par des immeubles en brique, à l’occidentale, et de larges artères sont dessinées. Dès lors, de nombreux éditeurs de presse japonais y installent leur siège, amenant avec eux des restaurants et cafés chics. Le quartier se démarque aussi par ses boutiques avec vitrines, alors rares, et faire du lèche-vitrine dans Ginza devient une occupation à la mode dans la première moitié du XXe siècle. Le célèbre grand magasin Wako, de style Art déco et néo-classique et surmonté d’une horloge, témoigne de cette époque.

Chuo Dori, la grande artère commerçante de Ginza à Tokyo

chuo-dori-la-grande-artere-commecante-de-ginza-a-tokyo

Chuo Dori est une longue avenue qui traverse Ginza du nord-est au sud-ouest, parallèlement aux voies de la gare de Yurakucho et à la ligne de métro Toei Asakusa. Aucun guide sur Ginza ne peut faire l’impasse sur cette rue bordée de showrooms et boutiques des plus célèbres maisons de haute couture et marques de prêt-à-porter et d’accessoires de luxe. Les commerces sont ouverts tous les jours et, le weekend, l’avenue Chuo Dori est fermée à la circulation. De 12 h à 17 h (jusqu’à 18 h d’avril à septembre), les piétons férus de mode et de shopping sont rois.

À l’intersection de Chuo Dori et de Harumi Dori se trouvent les grands magasins Wako et Mitsukoshi. Sur le même carrefour, ne manquez pas l’un des postes de police typiques de Tokyo. Appelés koban, ils se démarquent par une architecture unique, bien pratique pour les repérer. Celui-ci est reconnaissable à son look ultra moderne et à ses parois en verre et miroir. En face du magasin Mitsukoshi se trouve un autre symbole de la culture japonaise : la boulangerie Kimuraya Pan, qui propose d’authentiques anpan, viennoiseries fourrées à la pâte de haricot rouge azuki. Enfin, sur le toit même du magasin Mitsukoshi se cache une statue du Bouddha Jizo, trouvée dans une rivière voisine à la fin du XIXe siècle...

Quels articles acheter dans le quartier de Ginza ?

quels-articles-acheter-dans-le-quartier-de-ginza

Les boutiques de Ginza ne sont pas dédiées uniquement à l’habillement. Le Ginza Hakuhinkan Toy Park, paradis du jouet sur quatre étages pour petits et grands enfants, est situé dans la rue Gomon Dori. Si vous êtes plutôt adepte des arts culinaires, du rangement ou de la décoration, l’enseigne Tokyo Hands est faite pour vous. Ce magasin du Marronnier Gate building concentre une multitude d’accessoires pour la maison, plus ou moins ingénieux et utiles.

Quant à la boutique Ginza Natsuno Honten, elle est idéale pour ramener un souvenir typiquement japonais. Vous y trouverez un grand choix de baguettes en bois laqué, à tous les prix. Savez-vous qu’on distingue plusieurs types de baguettes ? Les hashi pour manger, les ryobashi pour cuisiner, les meoto-bashi de tailles différentes, pour les couples, et les iwai-bashi, utilisées uniquement au Nouvel An et dotées de deux côtés pointus : l’un pour le mangeur et l’autre pour les dieux.

Ginza, un quartier d’art et de culture

ginza-un-quartier-d-art-et-de-culture

Ce qui rend le quartier de Ginza encore plus intéressant, c’est qu’il n’est pas uniquement dédié au shopping. On y trouve également des galeries d’art et un théâtre kabuki. Le kabuki est une forme de théâtre traditionnel datant de l’époque d’Edo, qui met en scène des personnages maquillés et utilise accessoires, machineries et accompagnement musical pour reconstituer des épisodes historiques. Vous pouvez assister à une pièce de kabuki au théâtre Kabuki-za de Ginza.

Il est possible de vivre d’autres expériences japonaises typiques dans le quartier. Découvrez la tradition des bains publics japonais, appelés onsen, à Konparu-yu, dans le bâtiment du même nom. Ouverts en 1863 puis réaménagés, ces bains ont conservé un look rétro (certains diront kitsch) et la plupart des clients sont japonais. Le quartier abrite aussi le musée de la police de Tokyo et le National Film Archive of Japan. Pas exactement à Ginza, mais dans le quartier limitrophe de Tsukiji se trouvent le jardin Hama Rikyu, étonnant havre de paix au milieu des gratte-ciels, et le marché aux poissons Tsukiji Shijo.

Quand partir à Tokyo, où réserver un hôtel à Ginza...

quand-partir-a-tokyo-ou-reserver-un-hotel-a-ginza

Les mois les plus agréables pour visiter Tokyo et Ginza sont avril et mai, les étés étant chauds et humides et les hivers parfois assez froids. Pour vous rendre à Ginza, rien de plus simple : il suffit de descendre à la station du même nom, desservie par les lignes Ginza, Marunouchi et Hibiya et située à côté du magasin Wako. Il est facile de dénicher un hôtel à Ginza. Bien que le quartier soit cher, on y trouve de très confortables auberges de jeunesse et des hôtels capsule, parfaits pour une expérience tokyoïte authentique. Vous pouvez aussi opter pour les quartiers voisins de Shinbashi et Shiodome, plus abordables. Pour visiter le quartier méthodiquement, n’hésitez pas à suivre la piste des Ginza Haccho Shrines, une dizaine de temples répartis aux quatre coins de Ginza et dont vous trouverez facilement une carte sur le web.