Back to top

Au nord du Finistère, la Baie de Morlaix parsemée d’îles sculpte un paysage unique où la Manche vient à la rencontre de falaises, criques et plages. Pour mieux s’imprégner de ces panoramas grandioses, la baie se parcourt à pied le long du sentier des Douaniers, une des randonnées préférées des Français.

Une promenade au cœur du GR34

Tout à l’ouest de l’Hexagone, le Finistère déroule des panoramas majestueux sur la Manche et l’océan Atlantique. Dans le nord de cette pointe bretonne, la Baie de Morlaix est le théâtre d’une incursion de la mer entre les failles d’un littoral dentelé. En son centre se niche Morlaix, à l’embouchure de la rivière éponyme. À sa gauche une succession de plages, criques et péninsules conduit jusqu’à Saint-Pol-de-Léon. À la droite de la ville, la baie s’avance jusqu’à Plougasnou. 

À cheval sur les anciennes provinces du Léon et du Trégor, elle attire les marcheurs sur le fameux GR34 de Bretagne. Ce sentier de grande randonnée démarre au Mont-Saint-Michel et prend la direction de la côte d’Émeraude. Tout en épousant le littoral breton, il se poursuit jusqu’à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. D’une distance de presque 2000 kilomètres, il se calque sur le tracé de l’historique Sentier des douaniers.

La carte du sentier des Douaniers, plus de deux siècles d’existence

la-carte-du-sentier-des-douaniers-plus-de-deux-siecles-d-existence

Établi au XVIIIe siècle pendant la Révolution française, ce long chemin de ronde était destiné à stopper l’introduction des marchandises venues d’Angleterre par contrebande pour échapper aux taxes d’importation. La surveillance se poursuit jusqu’à la fin du XIXe siècle. Dans les années 1970, le sentier des Douaniers de Bretagne retient l’attention de la Fédération Française de Randonnée, qui travaille à sa réhabilitation et sa transformation en GR34.

La portion de cet itinéraire en baie de Morlaix, entre Locquirec à l’est et Saint-Pol-de-Léon à l’ouest, a la faveur des randonneurs. Ils ne manquent pas de la placer en tête du classement des Grandes Randonnées de France préférées. Et pour cause, chaque kilomètre parcouru dévoile la beauté du littoral breton. 

Locquirec, petite ville balnéaire, enchante les promeneurs, les familles et les surfeurs avec ses longues plages. Plus loin vers l’ouest, on chemine sur les falaises de Saint-Jean-du-Doigt dans une végétation de landes. Plougasnou, par la suite, plonge le randonneur dans les délices d’une nature sauvage. Les vagues qui viennent s’abattre sur les rochers de la Pointe de Primel ajoutent une dimension dramatique au paysage. De là s’ouvre une vue panoramique sur la Baie et ses îles. Le château du Taureau, fort impressionnant juché sur un îlot, apparaît sur toutes les cartes de la Baie de Morlaix, dont il est le symbole. 

Avant d’arriver à Morlaix, une incursion sur la péninsule de Barnenez conduit à la découverte d’un cairn. Ce monument de pierre, une des plus anciennes constructions humaines, date du néolithique et compte près de 5000 ans d’existence. 

Faire du tourisme en Baie de Morlaix tout en randonnant

Tout au long du chemin, le sentier des Douaniers offre des fenêtres sur la culture bretonne. Morlaix, ville d’art et d’histoire aux maisons à encorbellement et au viaduc majestueux, exige que le randonneur fasse une pause. 

Après un passage par Locquénolé, les étapes du GR34 conduisent aussi vers la péninsule de Carantec et ses plages aux eaux translucides. Les îlots rocheux de la baie semblent se rapprocher. De la pointe de la péninsule, à marée basse, il est d’ailleurs possible de rejoindre l’îlot Callot. 

Sur la carte, le GR34 prolonge sa course, imperturbable. Les marcheurs, eux, le suivent à leur rythme. La plus fameuse randonnée de Bretagne invite en effet à délaisser son tracé pour faire des détours à l’intérieur des terres, des boucles sur les péninsules et, surtout, à prendre son temps pour mieux connaître la région.