Back to top

L’Altiplano, qui signifie «plaine d’altitude» en espagnol, est une région située au cœur de la cordillère des Andes. Bien qu’étendu du sud du Pérou au nord du Chili et de l’Argentine, l’Altiplano se trouve essentiellement en Bolivie. Ces hauts plateaux déploient une variété de paysages impressionnants. Riche en couleurs et en traditions, cette région constitue la destination idéale pour un voyage dépaysant, hors des sentiers battus. Émerveillement garanti pour les amoureux de grands espaces!

Le toit de l’Amérique

toit-de-l’Amérique

En Bolivie, l’Altiplano s’étire du Lac Titicaca et de la capitale La Paz, au nord, jusqu’à la région du Sud Lipez sur 1500 km de long. Ces plaines d’altitude sont entourées par deux chaînes montagneuses : à l’ouest, la cordillère occidentale et ses volcans actifs, à l’est, la cordillère royale et ses 300 sommets. Après le plateau du Tibet, c’est la plus haute région habitée au monde. Trônant à plus de 3000 m d’altitude, l’Altiplano andin est d’ailleurs souvent présenté comme le pendant américain de l’Himalaya. Certains lieux comme le champ de geysers Sol de la Mañana flirtent avec les 5000 m, alors que plusieurs volcans comme le Licancabur dépassent les 6000 m.

À cette hauteur, les conditions sont extrêmement rudes. La sécheresse, le vent, le froid, la salinité des sols et des eaux ont contribué à façonner le plus vaste désert d’altitude du monde. Seules quelques espèces d’arbres se sont adaptées pour survivre dans cet environnement hostile. Contre toute attente, l’Altiplano bolivien est habité par divers animaux. Vous pourrez notamment apercevoir des lamas, des alpagas, des vigognes, des viscaches et des renards. Les groupes de flamants roses qui barbotent au bord des lagunes offrent aussi un spectacle saisissant.  

Des décors d’une autre planète

Laguna-Honda

Dans ce milieu aride et isolé, la nature présente ses plus beaux spectacles aux visiteurs. Des plaines quasi lunaires recouvertes d’une herbe sèche et dorée aux eaux bleu azur du lac Titicaca, berceau des civilisations Tiwanaku et Inca, la diversité de cette région se déploie à l’infini. Comme l’Altiplano est un important foyer d’activité géothermique et volcanique, ses sols regorgent de minéraux qui teintent les décors de couleurs surnaturelles.  

Parmi les nombreuses zones protégées que compte l’Altiplano bolivien, la Réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa est un incontournable. Elle abrite trois lagunes aux nuances vertes, roses ou blanches qui côtoient des volcans enneigés.

Le paysage le plus célèbre de l’Altiplano est sans nul doute le Salar d’Uyuni. L’immensité blanche de ce désert de sel de plus de 10000 m² suscite incontestablement la fascination des visiteurs.  

Explorer l’Altiplano bolivien

01-explorer-l-altiplano-bolivien

La Paz est un bon point de départ pour découvrir l’Altiplano bolivien. Capitale la plus haute du monde, elle nécessite quelques jours pour vous adapter à l’altitude. Après avoir exploré la ville, vous pourrez prendre unbus direction Copabana, au bord du lac Titicaca. Des petits bateaux relient cette bourgade à différentes îles, comme la légendaire Isla del Sol.  

De retour à La Paz, vous pourrez traverser l’Altiplano en bus ou prendre l’avion pour Uyuni ou Potosí si vous êtes pressé. C’est en effet dans le sud-ouest du pays que les merveilles de l’Altiplano se multiplient. Pour ne pas risquer de vous perdre dans cette vaste zone désertique, il est recommandé d’explorer la région avec un guide en 4x4.

Les magnifiques paysages qui défilent devant vos yeux dépassent les capacités de l’imagination. Le voyage se poursuit aux confins du Sud Lipez, dans l’une des régions les plus fascinantes du globe. À quelques kilomètres s’ouvre un autre désert autour de San Pedro de Atacama au Chili.