Back to top

Terre d’inspiration, l’Écosse dévoile un florilège de panoramas sauvages, landes désolées, hautes montagnes, lochs profonds, îles mystérieuses… Un circuit en Écosse de Fort William, dans l’ouest du territoire, au Old Man of Hoy, un stack rocheux de l’archipel des îles Orcades, révèle certains de ces paysages romantiques. Voici une sélection des escales historiques, naturelles ou culturelles possibles.

Fort William en Écosse, au pied du Ben Nevis

fort-william-en-ecosse-au-pied-du-ben-nevis

Que faire à Fort William ? La petite ville occupe une place particulière pour les amoureux de sports de plein air. Elle donne accès au Ben Nevis, le plus haut sommet de Grande-Bretagne, mais aussi à des pistes de ski et VTT, des spots de pêche et de rafting... De sa gare s’élance le train Jacobite. Entrainé par une locomotive à vapeur, il traverse le fameux viaduc de Glenfinnan, rendu célèbre par les films de la saga Harry Potter. 

Le Fort William, une forteresse militaire abandonnée

fort-william-une-forteresse-militaire-abandonnee

Construit en 1654 dans le cadre de la conquête d’Écosse, le Fort William rend hommage à « William of Orange » (Guillaume d’Orange en français). Célèbrement mis en scène dans les romans et série Outlander, il est aujourd’hui en ruine. Il marque le point de départ de la Great Glen Way, un itinéraire de grande randonnée à travers les Highlands. Il fait face à la gare de la ville desservie par la West Highland Line.

Inverlochy Castle, le château de Fort William

Avant la construction de Fort William, le château d’Inverlochy, à quelques kilomètres du centre-ville, assurait la défense de la région. Datant du XIIIe siècle, il a été abandonné en 1640. Aujourd’hui, ses ruines se visitent et ses abords offrent des points de vue sur le train de Harry Potter et le Ben Nevis.

Le Loch Ness et le château d’Urquhart

L’itinéraire vers le nord longe le fameux Loch Ness. On ne peut s’empêcher de scruter la surface de ses eaux profondes dans l’espoir d’apercevoir Nessie, son résident légendaire. La beauté des paysages lacustres se dévoile depuis ses berges. Le château d’Urquart et le lac en arrière-plan forment un panorama incontournable de tout séjour en Écosse.

Inverness, capitale des Highlands

Sur la côte nord-est, la capitale des Highlands possède un charme irrésistible avec son centre-ville ancien et compact niché au pied d’un château fort, dominant la rivière Ness. Le marché couvert victorien dévoile une atmosphère chaleureuse et historique à ne pas manquer.

Bonar Bridge, village décisif des Highland Games

bonar-bridge-village-decisif-des-highland-games

La route continue vers le nord et laisse cette fois à la place à des paysages littoraux, une succession de villages de pêcheurs et stations balnéaires. En traversant l’estuaire de Dornoch, à la fin du mois de septembre, une petite incursion vers l’ouest mène à Bonar Bridge. Le village accueille à ce moment les derniers jeux de la saison des Highland Games, à la fin du mois de septembre. 

Dunnet Head, le point le plus septentrional de la Grande-Bretagne

dunnet-head-le-point-le-plus-septentrional-de-la-grande-bretagne

Petite péninsule qui s’avance dans l’Atlantique, la Dunnet Head forme le point de plus au nord de l’île principale de Grande-Bretagne. Avant d’accéder à cette réserve naturelle, l’itinéraire dévoile de superbes paysages d’Écosse où les vagues de la mer du Nord viennent sculpter les falaises.

Le Old Man of Hoy, un géant de pierre

Après avoir pris le ferry à Thurso ou à John o’Groat se profilent les îles Orcades reconnues pour leurs exceptionnels vestiges datant du néolithique. Sur l’île de Hoy, à quelques pas de la jolie baie de Rackwick, le Old Man monte la garde en solitaire depuis plus de trois siècles. Créé par l’érosion, cet empilement de grès rouge s’élève à une hauteur de 137 mètres. Pour la petite histoire, ce site apprécié des grimpeurs apparaît dans le clip de la chanson « Here comes the rain again » du groupe Eurythmics.