Back to top

Stone Town, à Zanzibar en Tanzanie, est un ancien comptoir commercial et un fascinant centre historique et culturel, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le quartier se situe dans la plus grande ville de cet archipel baignant au large de la Tanzanie, à une quarantaine de kilomètres des côtes, sur l’île principale d’Unguja. Stone Town, littéralement la ville de pierre, est surnommée ainsi pour ses constructions en pierre de corail. Ce lieu témoigne de l’importance historique de l’ancien comptoir commercial portugais, qui fut aussi la capitale du sultanat d’Oman puis un protectorat britannique. Les influences européennes, perses, swahilies et indiennes se mêlent dans les constructions du XIXe siècle, non pas pour former un patchwork disparate mais une unité culturelle propre à l’archipel. La visite de Zanzibar est incontournable, surtout si vous êtes dans la région pour faire un trek ou un safari en Tanzanie ou pour vous rendre près de l’incroyable lac rouge Natron.

La riche histoire de Stone Town et Zanzibar en Tanzanie

la-riche-histoire-de-stone-town-et-zanzibar-en-tanzanie

Port naturel accessible et facile à défendre, Unguja, la plus grande île de l’archipel, est depuis le début de l’ère chrétienne une escale importante sur les routes de commerce entre l’Afrique de l’Est, le Moyen-Orient et l’Inde. Entre les VIIIe et XVe siècles, Perses de Chiraz, Omanais et Yéménites font du commerce depuis l’archipel de Zanzibar. Ils exportent or, ivoire, peaux et esclaves en provenance des côtes swahilies, et importent tissus et porcelaines d’Asie. À partir de 1503, les Portugais dominent l’archipel, jusqu’à leur expulsion par les Omanais en 1698, qui s’allient un siècle plus tard aux Britanniques.

Au XIXe siècle, 50 000 esclaves sont amenés chaque année à Zanzibar pour travailler dans les plantations de cocotiers et de girofliers, ou pour être exportés vers le Moyen-Orient. L’année 1890 marque un tournant dans l’histoire de Zanzibar, puisque l’esclavage y est enfin interdit et l’archipel passe sous protectorat britannique. L’archipel devient brièvement un sultanat indépendant en 1963, avant de fusionner avec le Tanganyika voisin. Cette union met fin aux conflits raciaux entre arabophones et bantous, et donne naissance à la Tanzanie en 1964.

Freddie Mercury, une star planétaire née à Stone Town à Zanzibar

freddie-mercury-une-star-planetaire-nee-a-stone-town-a-zanzibar

Le chanteur du groupe anglais Queen, Freddie Mercury, est né à Zanzibar, à Stone Town même, le 5 septembre 1946. De son vrai nom Farrokh Bulsara, il fait partie d’une famille de Parsis, dont les ancêtres ont quitté l’Iran pour s’installer en Inde. Le père de Freddie Mercury travaille alors à la Haute Cour de justice britannique de Zanzibar. Freddie Mercury passe cependant une bonne partie de son enfance en Inde, près de Mumbai, où il étudie, apprend la musique et forme son premier groupe.

Freddie Mercury retourne à Zanzibar en 1963, à l’âge de 17 ans, et poursuit ses études tout en profitant des sublimes plages de l’île. Mais en 1964, les populations bantoues se retournent contre l’élite arabophone, qui domine le pays depuis 200 ans. Cette révolution oblige la famille Bulsara à quitter Zanzibar pour s’installer à Feltham, près de Londres. Des tour-opérateurs locaux proposent des visites sur le thème de la vie de l’artiste, passant par la maison familiale, le temple et la cour de justice.

L’architecture typique de Stone Town, cœur historique de Zanzibar

architecture-typique-de-stone-town-coeur-historique-de-zanzibar

Les maisons de pierre deviennent courantes à Zanzibar à partir des années 1830. L’utilisation de la pierre de corail leur confère une teinte rouge pâle. Les maisons de Stone Town sont souvent composées de deux étages et de longues pièces étroites organisées autour d’une cour. L’entrée est marquée par une double porte sculptée, dite « porte de Zanzibar ». Les portes peuvent être arrondies à l’indienne ou rectangulaires, sculptées de passages du Coran ou du lotus indien.

Les portes les plus anciennes sont en bois de teck birman, importé par bateau. Les portes plus récentes sont en teck d’Afrique de l’Est. L’extérieur des maisons se distingue par leurs balcons aux balustrades de bois. Les façades sont souvent longées par un banc de pierre appelé baraza, qui sert de lieu de socialisation quand il fait beau, et de passage surélevé lorsque la mousson inonde les rues. Les ruelles de Stone Town à Zanzibar sont étroites et empêchent le passage des voitures. Le vélo et les deux-roues motorisés sont donc utilisés pour les déplacements.

Prendre le ferry de Dar es Salaam pour visiter Stone Town

prendre-le-ferry-de-dar-es-salaam-pour-visiter-stone-town

Il est possible d’atterrir à l’aéroport international de Zanzibar ou arriver à Stone Town par le ferry depuis Dar es Salaam. La traversée dure environ deux heures. Le terminal de ferry de Zanzibar est situé à 500 mètres d’Old Fort, construit par les Omanais en 1699. À côté du fort se trouve la House of Wonders (« Maison des Merveilles »), érigée en 1883 et abritant un musée d’histoire et de culture locale. En face, les jardins Forodhani sont animés le soir. Touristes et locaux s’y retrouvent pour déguster la street food de Zanzibar, aussi multiculturelle que l’architecture de l’archipel.

Toujours sur le front de mer se trouvent le vieux dispensaire, l’un des monuments de Zanzibar les plus richement décorés, ainsi que le palace du Sultan. Parcourez ensuite les ruelles de Stone Town et découvrez la cathédrale anglicane, à laquelle est adossé le mémorial de l’abolition de l’esclavage, le marché Darajani, aux étals débordant de fruits et d’épices, et les bains perses d’Hamamni. Ils ont été construits vers 1870 par le sultan Barghach ben Saïd, connu pour avoir stoppé le commerce d’esclaves et développé les infrastructures de la ville.

Où réserver un hôtel à Stone Town à Zanzibar, quand partir, comment y aller...

ou-reserver-un-hotel-a-stone-town

Les vols entre Paris et la Tanzanie sont assez nombreux mais comprennent généralement une escale. Sur l’archipel de Zanzibar, les températures sont situées entre 17 °C et 27 °C toute l’année. Deux saisons de mousson rythment la vie : la première de mars à fin mai, la seconde de mi-octobre à décembre. Situé près des côtes, Zanzibar ne connaît pas de cyclone.

Le logement et la nourriture sont abordables mais plus chers que sur le continent. Il est possible de trouver un hôtel à Stone Town pour 30 € la nuit, voire moins. Les chambres sont généralement confortables et propres. La monnaie officielle est le shilling tanzanien mais les dollars et les euros sont acceptés dans les hôtels et restaurants haut de gamme, où le paiement est aussi possible par carte bancaire.