Trek en vélo de quelques heures ou voyage de cyclotourisme de plusieurs jours, une bonne préparation permet de savourer au maximum l’expérience et de limiter les imprévus ! Au programme de l’organisation : itinéraire, matériel, et conditionnement physique et mental.

Préparer son itinéraire

Préparer-son-itinéraire

Première étape de la préparation de votre trek en vélo : le choix de l’itinéraire. Il dépend d’abord des motivations de votre escapade : simple promenade dans la nature, visite de sites particuliers, ou trajet d’un point à un autre. Renseignez-vous ensuite sur les différentes voiries que votre chemin peut suivre : voie verte sécurisée, route, piste cyclable. De nombreux guides existent pour préparer une randonnée en vélo en France ou en Europe. N’oubliez pas de consulter des cartes affichant un dénivelé des régions traversées, pour éviter les mauvaises surprises une fois sur place !

Une fois votre parcours établi, réservez vos hébergements à l’avance ou repérez-les simplement sur un plan si vous préférez plus de liberté. Choisissez-en le type et prévoyez votre budget en conséquence : hôtel, maison d’hôtes, camping… Observez également quels sont les restaurants installés sur votre itinéraire et leur prix moyen. Enfin, compilez toutes ces informations sur plusieurs supports, pour être sûr de réussir votre randonnée à vélo quoiqu’il arrive : carte papier, stockage dans la mémoire de votre smartphone, enregistrement dans le « cloud »…

Préparer son matériel

Préparer-son-matériel

Faire une promenade de quelques kilomètres et partir en trek à vélo sur les routes requièrent la même préparation du matériel. Confort et plaisir dépendent fortement de la qualité et de la fiabilité de votre monture. Pensez à utiliser un cycle déjà bien rodé, dont vous connaissez les particularités, plutôt qu’un vélo tout neuf qui peut vous réserver bien des surprises. Confiez sa révision à un professionnel au moins une fois avant votre randonnée, même si vous avez des connaissances en maintenance des cycles.

Pensez également à vos besoins pendant votre itinéraire de randonnée à vélo : boire, manger, dormir, communiquer, vous laver, vous soigner, réparer votre vélo. Faites une check-list de tout ce qui est nécessaire pour réaliser ces actions : couverts, gourdes, kit de réparation, chargeurs de téléphone et d’appareil photo, etc. Placez ces accessoires dans des sacs à dos ergonomiques que vous aurez testés avant le départ, dans des sacoches, ou dans une remorque pour vélo. Pensez également à emporter quelques sacs et manteaux étanches, un GPS pour vélo, une liseuse électronique et des jeux de société de voyage.

Se préparer physiquement et mentalement

se preparer physiquement et mentalement

Pour que votre expérience de cyclotourisme se passe bien, soyez conscient de votre condition physique et mentale. Encore une fois, que vous partiez plusieurs heures ou plusieurs jours, il est important de bien évaluer votre endurance. Vous pourrez ainsi prévoir combien de kilomètres vous allez parcourir chaque jour ou chaque semaine, et éviter au maximum déceptions et difficultés. Pour tirer pleinement profit de votre voyage à vélo, entraînez-vous pour améliorer vos performances. Commencez par des sorties sur route près de chez vous, puis par des petits treks en VTT pour vous habituer aux terrains difficiles. Pour votre voyage, fixez-vous des objectifs à la difficulté croissante, pour éviter de trop vous fatiguer au début.

Une préparation mentale est aussi indispensable. Que vous fassiez une randonnée vélo en solitaire ou en groupe, il va y avoir beaucoup de moments où vous ne pourrez pas communiquer verbalement. L’isolation peut aussi être technologique, avec une absence de réseau dans certaines zones (souvent les plus spectaculaires et les plus mémorables !). Préparez-vous de fait à accepter les imprévus, inéluctables dans tout voyage. Il ne vous reste plus qu’à profiter du paysage !