Back to top

Pays plutôt méconnu des voyageurs, l’Ouzbékistan regorge de paysages naturels sublimes, de trésors culturels et de merveilles architecturales. Notre dernière trouvaille ? Boukhara, une oasis orientale située à une centaine de kilomètres du Turkménistan. Avec Samarcande, Boukhara fut l’un des carrefours les plus importants de la route de la soie. Considérée comme la cinquième ville sainte de l’islam, elle est au croisement des civilisations musulmane, bouddhiste et chrétienne, ce qui lui confère un patrimoine à la fois éclectique et ancien. Faites de Boukhara votre prochaine destination de vacances et embarquez pour un voyage aussi authentique que surprenant.

Boukhara, cité ouzbèke mythique aussi belle en vrai que sur les photos

Boukhara, cité ouzbèke mythique aussi belle en vrai que sur les photos

Située au centre-sud du territoire, Boukhara a depuis toujours fait l’objet de nombreuses convoitises de la part des pays frontaliers de l’Ouzbékistan. Idéalement positionnée entre l’Orient et l’Occident, elle fut l’une des étapes principales de la route de la soie, un ensemble de routes commerciales qui reliaient l’Asie à l’Europe. Malgré des siècles d’occupation, la ville a continué de se développer tout en préservant l’héritage laissé par ses divers occupants : perses, grecs, arabes, timourides, soviétiques… Très marquée par la religion et la théologie, Boukhara possède aujourd’hui une économie principalement basée sur le tourisme. Elle produit et commercialise également des vêtements et des accessoires en soie, des épices et des tapis ; un tapis Boukhara est d’ailleurs le nom générique utilisé pour désigner les tapis turkmènes vendus dans les bazars du centre et des environs.

Partez à la découverte des trésors incontournables de la ville de Boukhara

Partez à la découverte des trésors incontournables de la ville de Boukhara

Du fait de sa riche histoire, Boukhara possède un patrimoine culturel et architectural des plus intéressants. Son centre historique est l’un des plus beaux exemples de cités islamiques préservées au fil du temps et il est désormais inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous pourrez y admirer plus d’une centaine de monuments et de sites, notamment :

-    La forteresse d’Ark : une ancienne citadelle royale qui abrite plusieurs musées.
-    Le mausolée des Samanides : la tombe d’Ismaïl Ier, datant du Xe siècle.
-    Le site de Kalon : il regroupe un minaret (le plus haut bâtiment de Boukhara), une mosquée et une médersa (école coranique).
-    La place Liab-i-Haouz : un bassin entouré d’arcades et de dômes où s’installent les bazars.
-    Le palais de Sitoraï Mokhi Khossa : l’ancienne résidence estivale des émirs.
-    Le Tchor Minor : un ensemble de quatre tours ornées de dômes turquoise et marquant l’entrée d’une médersa en ruine.

Profitez pleinement de votre séjour à Boukhara en Ouzbékistan

Profitez pleinement de votre séjour à Boukhara en Ouzbékistan

Pour un voyage réussi, nous vous conseillons de vous rendre à Boukhara au printemps (de mars à juin) ou à la fin de l’été (entre septembre et novembre). Depuis la France, des vols directs vous amènent jusqu’à la capitale de l’Ouzbékistan, Tachkent, d’où vous pouvez ensuite prendre l’avion ou le train pour rejoindre Boukhara. En chemin, nous vous invitons à vous arrêter à Samarcande, une autre étape incontournable de la route de la soie : cela vous permettra de mieux comprendre l’histoire et l’importance de Boukhara, aussi bien à l’échelle du pays que du monde. Pour une expérience vraiment typique, nous vous recommandons d’explorer la ville à pied et de passer du temps dans les nombreux bazars qui peuplent les rues et les édifices principaux, très représentatifs du mode de vie, de l’artisanat et de la culture ouzbèkes. C’est ici que vous apprendrez énormément en discutant avec les marchands.