Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le temple de Borobudur est l’une des merveilles de l’île indonésienne de Java. Sa beauté et son architecture exceptionnelle en font le monument le plus visité de tout le pays. Terrasses, statues et sculptures en bas-relief se mélangent en parfaite harmonie pour former un immense mandala (vu du ciel), symbole de la cosmologie bouddhiste. On vous emmène ?

Borobudur, le magnifique temple oublié de l’île de Java

Borobudur, le magnifique temple oublié de l’île de Java

Niché sur la plaine de Kedu, en plein centre de Java, Borobudur est le plus grand temple bouddhiste du monde. Construit pendant 75 ans entre les VIIIe et XIe siècles à la demande du souverain Smaragunta, il fut abandonné vers les années 1100 : à cette époque, le bouddhisme est en fort déclin et le pouvoir local s’installe à l’est de l’île, ce qui explique la désertion du centre par les habitants. Durant des siècles, la jungle environnante et les cendres laissées par les éruptions du volcan Merapi recouvrirent peu à peu le temple, jusqu’à le dissimuler complètement. Il faut attendre le XIXe siècle et l’arrivée du gouverneur britannique Thomas Stamford Raffles à Java pour que le temple soit découvert. Une première étape de rénovation fut entreprise par l’administrateur néerlandais Hartmann dans les années 1840, malheureusement stoppée pour des raisons techniques, financières et naturelles. Les travaux ne reprirent qu’en 1973 grâce une importante campagne de reconstruction mise en place par l’UNESCO pour sauvegarder et restaurer Borobudur. Le temple fut ensuite inscrit sur la liste du patrimoine mondial en 1991 et sa renommée n’a cessé de grandir depuis.

Sur les traces de Bouddha au cœur du temple de Borobudur

Sur les traces de Bouddha au cœur du temple de Borobudur

Rien à Borobudur, de son emplacement à ses plus petits ornements, n’a été laissé au hasard. La plaine sur laquelle il fut construit est depuis longtemps un endroit sacré pour les Javanais : selon certains géologues, elle était autrefois un lac et Borobudur aurait été érigé tel un lotus (symbole du trône de Bouddha) flottant sur l’eau. La présence de deux autres temples, Pawon et Mendut, situés à quelques kilomètres, montre un alignement parfait avec celui de Borobudur : la ressemblance entre les trois bâtiments laisse à penser qu’ils étaient alors reliés entre eux au moment de leur construction, physiquement et/ou spirituellement. En plus d’être un monument consacré à Bouddha, le temple de Borobudur est un haut lieu de pèlerinage : il est visité chaque année par des milliers de fidèles lors de la pleine lune (mai-juin), un jour férié appelé Vesak.

Explorez le temple de Borobudur, véritable joyau de l’architecture bouddhiste

Explorez le temple de Borobudur, véritable joyau de l’architecture bouddhiste

Conformément aux traditions des temples bouddhistes, Borobudur à Java est construit sur trois étages distincts, représentant chacun une vision précise du monde :

-    Kamadhatu (niveau 1) : cet étage dépeint des scènes illustrant le comportement humain dans tout ce qu’il a de plus primaire, en particulier le désir et la luxure, à travers plus de 160 reliefs gravés dans la pierre volcanique.
-    Rapudhatu (niveau 2) : il représente une étape de transition où les hommes sont séparés de leurs préoccupations matérielles, grâce à plus de 300 statues de Bouddha, 1300 reliefs et 1200 panneaux décoratifs.
-    Arupadhatu (niveau 3) : c’est la plus haute sphère spirituelle, l’élévation au-delà du monde physique, où trois terrasses ornées de 72 stupas menant à un dôme représentent le chemin vers la demeure des dieux.

Au fur et à mesure de votre ascension, vous découvrez les principes fondamentaux de l’enseignement de Bouddha retranscrits de manière imagée dans les moindres détails architecturaux du bâtiment.

Partez à la découverte de Borobudur depuis Yogyakarta

 

Borobudur étant situé à 500 kilomètres de Jakarta, ville principale de Java, il vous sera bien plus facile de le visiter à la journée si vous logez à Yogyakarta. Très réputée pour ses arts traditionnels et son patrimoine culturel, la ville se trouve à une quarantaine de kilomètres du temple. Depuis le centre, vous pouvez aller facilement jusqu’à Borobudur en bus : rendez-vous à la gare routière de Jombor puis prenez un bus direct pour le temple (entre 1h et 1h30 de route). Vous pouvez également réserver un transfert en véhicule privé ou partagé (40 minutes de route) auprès de votre hôtel ou d’une agence locale spécialisée dans les excursions. Si vous optez pour un taxi, comptez entre 200 000 et 300 000 roupies indonésiennes (environ 13 à 20 euros) pour le trajet.

Tous nos conseils pour une excursion réussie au temple de Borobudur (prix, horaires, suggestions…)

Tous nos conseils pour une excursion réussie au temple de Borobudur

En raison de sa notoriété et de sa beauté, Borobudur est l’un des monuments les plus onéreux d’Indonésie : comptez 25 dollars américains (environ 23 euros) pour une entrée normale et 15 dollars (environ 14 euros) pour les enfants âgés entre 3 et 10 ans. Le temple est ouvert tous les jours, même fériés, à partir de 6h du matin jusqu’à 17h. En raison de la saison des pluies en Indonésie, nous vous conseillons de prévoir votre excursion à Borobudur entre avril et octobre, et donc d’éviter la période de novembre à mars. Pour une expérience vraiment unique, nous vous recommandons de réserver le « Sunrise Tour » auprès de l’hôtel Manohara, qui se situe dans l’enceinte du parc : vous aurez accès au temple à partir de 4h30 du matin et vous pourrez assister au lever du soleil sur Borobudur et les splendides paysages javanais qui l’entourent. Si vous êtes curieux, nous vous invitons à combiner la visite de Borobudur à celle de Prambanan, un complexe hindouiste et un immense site classé au patrimoine de l’UNESCO qui abrite 240 temples shivaïtes ; le billet pour les deux temples est au tarif de 45 dollars (environ 41 euros).