Photos

POURQUOI Y ALLER ?

On surnomme Singapour la Suisse de l’Asie, pour son haut niveau de vie, la sécurité, la propreté et la discipline qui y règnent, avec, notamment l’interdiction de boire et manger dans les transports en commun. Comme la fédération helvétique, elle occupe une position de carrefour : pas au cœur des terres européennes, mais sur les mers, aux portes du détroit de Malacca. Cependant, la Cité-Etat est encore plus cosmopolite, à l’intersection de migrations venues d’Orient et d'Occident, ainsi que de nombreuses contrées asiatiques : Malaisie, Indonésie, Chine, Inde, etc. Cela se traduit par des quartiers anciens aux identités très marquées, point de chute des pionniers au début du XIXe siècle : Chinatown, Little India, Arab Street ou encore le Colonial District qui a conservé d’imposants bâtiments administratifs néoclassiques construits par les Britanniques.

Cette grande diversité se retrouve dans la cuisine : les gourmands ne savent plus où donner de la tête tant il y a de restaurants fameux, de la gargote d’un « hawker centre » (cantine de rue regroupant plusieurs stands culinaires) à un chef étoilé, en passant par les spécialités de presque tous les pays. La nourriture semble être une obsession chez les habitants de Singapour. Qui sont aussi des shopping addicts. De grands centres commerciaux à l’américaine poussent un peu partout, plus ou moins luxueux selon les secteurs. Orchard Road est ainsi une vitrine pour les marques haut de gamme et les enseignes connues dans le monde entier. Mais ici, le coût de la vie étant très élevé, les visiteurs de passage ne font pas forcément de bonnes affaires…

A l’opposé de cette société de consommation débridée, surgit l’image de Singapour « ville jardin ». Il est vrai que près de la moitié de sa surface n’est pas urbanisée. Et qu’à quelques kilomètres seulement de la jungle urbaine pousse une vraie forêt équatoriale, protégée par des parcs et réserves. Alors, laissons les « sidewalks », changeons de trottoir pour explorer la face sauvage de Singapour : « Take a walk on the wild side » !

Informations pratiques

Visa : Non obligatoire pour un séjour touristique de moins de trois mois. Un passeport français suffit.
Vaccins : La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée.
Monnaie : dollar de Singapour.
Décalage horaire : +7 heures en hiver, +6 heures en été par rapport à la France.
Meilleure saison : climat équatorial chaud et humide toute l’année, un peu moins pluvieux entre mai et septembre.
Destination idéale pour : en solo / en famille / en couple / entre amis
Coût du voyage : €€€ (très cher)