Back to top

Synopsis

L'Orient-Express est le train de tous les superlatifs. Aucun train n'égale "Le train des rois, le roi des trains". Les passionnés du souvenir ferroviaire sont pour une fois d'accord sur ce point : l'Orient-Express est le train le plus fastueux du monde. Construit il y a plus d'un siècle, aujourd'hui encore, rien n'a changé et c'est toujours les mêmes artisans, les mêmes mains qui façonnent la légende. Ils sont les petites mains de l'Orient-Express. Ce projet nous plonge dans l'univers de celles et ceux qui font l'Orient-Express. Les protagonistes qui animent les voitures seront au cœur du documentaire. Mécaniciens, chef de cabines, barman et cuisiniers..., tous nous raconteront leur train. Leurs souvenirs et la précision de leurs gestes, constituent leur savoir-faire unique. Leurs petites histoires nous porteront, nous et les 190 passagers, jusqu'aux portes de l'Orient. Etre au service de l'Orient-Express c'est accepter de vivre aux rythmes d'un monde réglé par des rites. La rigueur, le sourire, la discrétion, la précision sont autant de qualités nécessaires pour ce voyage dans le temps. Car monter à bord de ce train de légende c'est embrasser un faste quelque peu anachronique... L'histoire de l'Orient-Express commence dans l'univers artisanal et industriel d'un entrepôt situé en Auvergne. A Clermont-Ferrand, depuis deux décennies, les ateliers ACC Ingénierie et Maintenance vivent au rythme de l'Orient-Express. Sous l'oeil avisé de Jean-Marie Moreau (conseiller technique), les voitures prestigieuses y sont désossées. Mise à nu, l'Orient-Express perd de sa superbe, mais entre les mains expertes, des meilleurs artisans de France la restauration peut commencer. Chaudières à charbon, vitraux de Murano, abats jour Lalique, marqueteries demandent un savoir faire et une précision toute particulière. Chaque révision d'une voiture demande près de 6500 heures de travail. Le vernis est retiré, les boiseries restaurées, les mécaniques révisées. Menuisiers, peintres, électriciens, mécaniciens plus de 26 corps de métiers interviennent dans les ateliers de Clermont Ferrand. Les 200 lettres en laiton, signatures de l'Orient-Express sont démontées et envoyées en Belgique, où elles sont polies, vernies... Le 9 mars prochain, les voitures fraichement restaurées prendront la direction de Venise pour être nettoyées et commencer une nouvelle saison de voyages extraordinaires. Mais pour prendre la mesure du travail accompli par chacun, il nous faut nous- mêmes prendre le train. La narration se poursuivra dans les coulisses exiguës de l'Orient-Express. A la rencontre de ces petites mains nous découvrirons qui elles sont, d'où elles viennent. Cette population d'inconnus révèlera tous les secrets du train des rois. C'est autant de métiers, cuisiniers, chef de cabines, pianistes, barmans, pilotes, directeurs, personnel d'entretien, qui coexistent dans des costumes d'époque, et redonnent vie aux secrets de l'Orient-Express.