Tous les épisodes

Bons baisers de Bamako

Berceau des grands empires et des grands souverains, dont Soundiata Keïta, Bamako fait résonner ses traditions aux sons des cordes de la kora jouée par les griots, ces détenteurs de l’histoire, mais aussi à travers les guitares de Vieux Farka Touré, fils du légendaire bluesman Ali Farka Touré. Si ces dernières années le pays a été confronté à la guerre et au terrorisme, la jeunesse du pays a cœur de faire avancer les choses en s’appuyant sur des traditions fortes, sans se fermer au monde et à la modernité.

Bons baisers de Dakar

À l’extrême ouest du continent africain, dotée des plus belles plages et de spots singuliers pour les surfeurs, Dakar bouillonne entre quartiers historiques et ville en pleine mutation. Symbole de tout un continent, l’emblématique Monument de la Renaissance, érigé par l’architecte Pierre Goudiaby Atepa, surplombe la ville. La capitale est le vivier de la scène artistique et culturelle du pays, elle inspire les musiciens comme Baaba Maal et Marema Fall, ou encore Docta, artiste graffeur.

Bons baisers de Cotonou

Cotonou est connue pour ses motos taxis, les zemidjans, mais c’est avant tout une ville qui concentre une part importante de l’histoire du Benin et de l’Afrique. Du lac Nokoué à Ganvié, en passant par la Porte du Non-Retour à Ouidah et la mosquée de Porto Novo, les sombres souvenirs de l’esclavage sont pansés et honorés. Mais le Bénin est aussi le berceau de la culture vaudou, célébré à travers les chansons de l’orchestre du Gangbe Brass Band.

Bons baisers d'Abidjan

Bouillonnante, innovante, Abidjan impressionne par un dynamisme qui fait sa réputation à l’international. Bordé par la lagune Ebrié, le centre d’affaire du Plateau marque la Skyline et l’identité de la ville. Une identité que Joana Choumali saisit au quotidien avec son appareil. Mais Abidjan est aussi la capitale du reggae africain, dans le quartier de Youpougon, Tiken Jah Fakoly a dédié un immeuble entier au reggae.

Bons baisers de Brazzaville

Surnommée « Brazza la verte » pour l’étendue de sa forêt, la capitale de la République du Congo s’étend sur la rive droite du Fleuve Congo et fait face à sa grande sœur, Kinshasa. La rumba, fièrement incarnée par Edo Ganga Edouard, membre de l’orchestre Bantous de la capitale, participe à l’ambiance chaleureuse de la ville. Mais à Brazzaville, la cadence est aussi donnée par le pas ajusté des sapeurs et les prises magiques des catcheurs.

Bons baisers de Ouagadougou

Plus couramment appelée Ouaga, la richesse de la capitale du Burkina Faso réside dans sa vie culturelle, car la ville compte de nombreux festivals en tous genres, dont le Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision, qui en fait la capitale du cinéma africain. Un engagement culturel mais aussi politique d’une ville et de tout un pays qui est sans doute lié à l’empreinte laissée dans les années 1980 par Thomas Sankara, dont les dignes héritiers continuent aujourd’hui à honorer ses idées.

Bons baisers de Kigali

Kigali, ville miraculée. Un miracle qui se lit dans le regard de ces Kigaliens prêts à rompre avec un passé tragique, à l’image de Charles Habonimana, rescapé du génocide. Cette volonté inflexible d’aller de l’avant a fait de la ville le nouvel Eldorado du continent. Un renouveau incarné par cette nouvelle génération de Kigaliens optimistes, comme Francine, jeune chef d’entreprise. La ville aux mille collines fait aussi le bonheur des cyclistes et notamment ceux de l’équipe du Rwanda, menée par Felix Sempoma.