Back to top

L’histoire de la prison d’Alcatraz

Le 21 mars 1963, la prison d’Alcatraz ferme définitivement ses portes, 29 ans après avoir vu l’arrivée de ses premiers détenus. Prisonniers célèbres, évasions, mythes et légendes... blotti dans la baie de San Francisco, le pénitencier, de par son histoire, titille encore aujourd’hui l’imaginaire des voyageurs.  

De la forteresse à la prison d’Alcatraz : l’histoire légendaire de «The Rock»

Avant la pose de la première pierre en 1850, l’île d’Alcatraz est l’habitat principal de pélicans, dont les Ohlones, peuple amérindien, viennent collecter les œufs. Le rocher, après sa découverte en 1775 par le navigateur espagnol Juan Manuel de Ayala, qui traverse alors la baie de San Francisco, est baptisé «Alcatraces», signifiant pélican.

C’est dans les années 1850, durant la Ruée vers l’or, que l’île d’Alcatraz devient une forteresse et réserve militaire permettant de protéger la baie de San Francisco. L’île abrite d’ailleurs à l’heure actuelle le plus vieux phare encore en fonctionnement de l’Ouest américain, éclairant l’horizon depuis 1854. Après la Guerre de Sécession, l’utilité défensive de l’île d’Alcatraz ne se justifie plus. Les lieux deviennent une prison militaire en 1909, accueillant notamment les Amérindiens qui se révoltent contre la politique américaine d’assimilation.

Octobre 1933. Pour enrayer la criminalité aux États-Unis, l’île d’Alcatraz est cédée au Département de la Justice, bien décidé à faire de la prison un établissement pénitentiaire modèle. Un quartier hautement sécurisé où les conditions de vie sont rudes et l’évasion impossible. La légende du «Rock» est née, où des détenus célèbres tels Al Capone sont enfermés.

Le 21 mars 1963, Robert Kennedy, procureur général des États-Unis, prend la décision de fermer définitivement la prison d’Alcatraz. Officiellement, le pénitencier engendre des coûts de fonctionnement et de restauration élevés. Mais la fermeture de cette forteresse survient quelques mois seulement après l’évasion de plusieurs prisonniers en juin 1962.

des-prisonniers-mythiques-des-evasions-spectaculaires

Des prisonniers mythiques, des évasions spectaculaires

Durant ses trente années de service, The Rock est réputé pour être la prison dont on ne s’évade pas. Pourtant, c’est un scénario digne des plus grands films hollywoodiens qui se déroule à Alcatraz en 1962.

Frank Morris, condamné pour vol et trafic de drogue, et les frères John et Clarence Anglin, adeptes des braquages et des vols de voitures, sont envoyés à la prison d’Alcatraz entre 1960 et 1961. Durant un an, les détenus peaufinent un plan d’évasion, creusant des galeries autour de la ventilation des cellules grâce à des outils récupérés dans les ateliers de la prison.

Le 11 juin 1962, à 21h30, après l’extinction des feux, les trois prisonniers placent de fausses têtes en papier toilette et en savon dans leur lit pour simuler leur présence dans la cellule, puis s’engagent dans les grilles de ventilation menant au toit de la prison.

Ils arrivent à passer les différentes grilles jusqu’à la pointe nord de l’île, d’où un radeau de fortune, construit avec des imperméables trouvés dans la prison, leur permet de prendre la mer.  Ce n’est que le lendemain matin que la police, se rendant compte de l’absence des prisonniers, se lance à leurs trousses, en vain. 

Si personne ne sait si les trois évadés ont réellement réussi à se faire la belle ou sont morts dans les eaux glacées du Pacifique, des détails viennent alimenter les théories les plus folles : en 1975, un cliché montrant supposément John et Clarence Anglin, côte à côte dans une ferme au Brésil, apparaît. Après expertise, il semble qu’il s’agisse bien des deux hommes. Durant de nombreuses années, la grand-mère des frères Anglin reçoit également des cartes postales, sans texte, uniquement signées John et Clarence, alimentant un peu plus la légende des évadés de la prison d’Alcatraz...

Classée dans le National Register of Historic Place puis déclarée au patrimoine historique des États-Unis en 1986, la prison d’Alcatraz est ouverte au public depuis 1973, gérée par le service des Parcs Nationaux. Plus d’un million de voyageurs viennent chaque année découvrir les secrets du Rock, désormais star du box-office américain, comme en témoigne le film de Michael Bay avec Sean Connery et Nicolas Cage, sorti en 1996.