Back to top

Postés à l’extrémité de la Bretagne, les phares du Finistère se dressent fièrement face aux vents et aux marées. On ne compte plus les vies sauvées par ces sentinelles de l’océan, véritables messagers de lumière dans les tempêtes et les nuits noires de l’Atlantique. Chacune d’entre elles raconte une histoire unique. Pour n’en citer que quelques-unes, voici des rendez-vous à ne pas manquer. Le phare d’Eckmühl, posté à un des endroits les plus dangereux de la côte bretonne.  L’île Vierge, où se dresse le plus haut phare d’Europe avec ses 82 mètres de haut. Le promontoire de Saint Mathieu où phare, abbaye et sémaphore font bon ménage. Les îles Sein, Batz ou Ouessant, où les lumières des gardiens de la nuit sont les premières à accueillir les marins en Bretagne. Partez carrément en pleine mer pour vous émerveiller devant Ar-Men, La Jument ou Kéréon. Les monuments surgissent des eaux, et restent impassibles face aux violents ressacs et aux vents. De véritables prouesses de la construction humaine !