Back to top

La gastronomie cubaine

2 min et 33 secondes

Oubliez le temps du rationnement des années 90, la gastronomie cubaine fait sa révolution depuis quelques années. Dans votre assiette se mélangent Espagne, Afrique et Caraïbes... Vous goûterez forcément la ropa vieja, du bœuf émincé épicé, c'est LE plat national cubain, à deguster chez Dona Eutimia à la Havane, juste derrière le parc Luz Cabellero. Les cubains mangent également beaucoup de rôti de porc, mais aussi du poulet frit ou rôti, souvent agrémenté de sauce au citron ou au miel. En accompagnement, du riz, beaucoup de riz. Savourez ainsi du congrí, appelé aussi moros y cristianos : du riz, des haricots noirs, des épices, le tout préparé dans une même casserrole Si vous êtes en quête d'expérience culinaire, vous pourrez tester le crocodile servi uniquement dans la région de Playa Larga, sur la péninsule de Zapata. Beaucoup plus répandue, la langouste : si vous en êtes amateur, vous serez servi et à bon prix ! On en trouve dans la plupart des restaurants, elle coûte entre 8 et 12 euros dans les paladares, les restaurants privés et autour de 15-20 euros dans les restaurants d'État. Ne quittez pas La Havane sans avoir mangé une glace chez Coppelia ! Cette immense soucoupe volante, posée dans un parc du quartier Vedado, est LE rendez-vous des Havanais, ouvert du mardi au samedi de 10h à 21h30. Il y a un stand à l'extérieur pour les touristes, où l'on peut payer en pesos convertibles mais c'est manquer tout le charme de Coppelia, où l'on vient davantage pour partager une expérience avec des cubains que pour les saveurs. Pour déguster une TRÈS bonne glace allez plutôt chez Helad'oro, dans Habana Vieja, les glaces sont faites sur place et les produits sont naturels. Ouvert tous les jours de 11h à 22h, un euro la boule ! Ne passez pas à côté de la spécialité de la maison : l'almendron : glace à la cannelle, aux amandes et rhum bien sûr ! Cet alcool fait partie de l'histoire nationale : c'est en 1862, que le catalan Don Facundo Bacardí Massó distilla pour la première fois de la canne à sucre, dans sa "rhumerie" de Santiago de Cuba. Aujourd'hui encore, on y produit le "Ron Caney", deuxième rhum cubain après le fameux Havana Club créé en 1878 et aujourd'hui produit à Santa Cruz del Norte, près de La Havane. Cuba compte plus d'une centaine de distilleries de rhum, vous en boirez forcément, sec et sans glace, ou sous forme de cocktail : mojito, daïquiri, piña colada, ou encore cuba libre A consommer évidemment avec modération !