Back to top

A 150 kilomètres au sud de la frontière canadienne, Seattle est une ville nature dans tous les sens du terme : simple, directe et facile d’accès, mais aussi très verte, avec ses nombreux parcs et son esprit écolo. Voire très bleue puisque l’eau est omniprésente : celle qui tombe du ciel, car la pluviométrie est élevée, et celle qui sillonne la métropole à travers les canaux et lacs ou l’océan. Pour autant, c’est un centre industriel important, avec son port, où arrive notamment le café, d’où les nombreux torréfacteurs et la naissance ici même de Starbucks Coffee. Sans oublier les autres stars de l’économie locale, devenus géants internationaux : Boeing, Microsoft de l’enfant du pays Bill Gates, Amazon, etc.

L’aire urbaine de Seattle attire 3,5 millions habitants, qui apprécient la douceur de vivre : certes, il pleut souvent, mais les températures ne sont pas extrêmes. Et puis ils apprécient de pratiquer kayak et bateau jusqu’au cœur de la cité, de faire du sport et de se promener dans les agréables espaces verts. Comme Discovery Park et son joli petit phare : c’est une ancienne zone militaire convertie, dans les années 1970, en parc public, le plus grand de Seattle. Ou bien Green Lake Park où les joggeurs, fans de rollers et cyclistes tournent inlassablement autour du lac glaciaire. Mais aussi Gas Works Park, dans le quartier de Wallingford, dans lequel les vestiges insolites d’une usine gazière trônent sur les pelouses… Les nombreuses collines de la ville, dont le dénivelé n’a parfois rien à envier à San Francisco, cachent également des quartiers charmants, comme le premier d’entre eux, où la ville fut historiquement fondée : Pioneer Square, à l’architecture victorienne et aux cours pavées. Dernier avantage non négligeable : la cuisine, aux multiples influences, est souvent de qualité, portée par de jeunes chefs réputés comme Ethan Stowell et Tom Douglas.