Cuba est la plus grande île des Caraïbes. Au-delà des cigares et du rhum, son nom est devenu synonyme de révolution. Aujourd’hui, une page se tourne, mais la destinée unique du pays marquera pour longtemps le quotidien de la population et l’expérience des voyageurs. Découvrez le visage actuel de Cuba, à la croisée des chemins.

Un bref rappel de la « Revolución de Cuba » 

un-bref-rappel-de-la-revolucion-de-cuba

À partir de 1953, Fidel Castro mène une révolution triomphale qui aboutit au renversement du dictateur Fulgencio Batista le 1er janvier 1959. Le leader accapare rapidement tous les pouvoirs. Aux côtés de son frère Raul et de son ami argentin le mythique Che Guevara, il entame une politique de nationalisation agricole qui affecte les intérêts américains sur l’île.

Aussi complexe que controversé, Fidel Castro devient le symbole de la résistance à l’impérialisme. En 1961, son ralliement à la politique marxiste-léniniste et à l’Union soviétique provoque une grave crise nucléaire au moment la guerre froide. L’année suivante, les États-Unis décrètent un embargo économique, commercial et financier sur l’île. 

L’histoire de Cuba prend un nouveau virage après la chute de l’URSS en 1991. L’économie socialisée s’effondre, le pays plonge dans un isolement douloureux et une partie de la population fuit à Miami. Fidel Castro s’accroche malgré les désillusions, survivant au total à 10 présidents américains et à d’innombrables tentatives d’assassinat. En 2008, après 50 ans de règne - un record de longévité politique au XXe siècle - il remet les rennes du pays à son frère Raul. Celui-ci gouverne jusqu’en 2018. 

Cuba dans l’actualité

cuba-dans-l-actualite

Le 1er janvier 2019 marque le 60e anniversaire du début de la révolution castriste. Pour la première fois, le dirigeant de Cuba ne porte ni le nom de Castro, ni l’uniforme de guérillero. Miguel Diaz-Canel incarne le nouveau visage de la Présidence de la République et un poste de Premier ministre est créé. La nouvelle constitution approuvée à 86 % par référendum adopte d’importants changements. Ils se traduisent notamment par l’essor du secteur privé, des petites entreprises, des investissements étrangers et d’internet.

L’ouverture progressive de l’île déclenche un boom touristique ces dernières années. Voyage organisé à Cuba, voyage tout compris à Cuba ou encore voyage de noces à Cuba, les offres des tours-opérateurs pullulent. Ce pays unique en son genre se trouve aujourd’hui à cheval entre l’héritage du passé et l’espoir d’un avenir radieux. Cette riche période de transition intéresse les observateurs du monde entier et séduit toujours plus de visiteurs, attirés par l’île caribéenne. 

Conseils pour voyager à Cuba

conseils-pour-voyager-a-cuba

La situation économique et politique de l’île influence directement votre expérience de voyage. Avec quelques informations à l’esprit, vous serez bien préparés. Comme l’embargo des États-Unis n’est pas totalement levé, de nombreux produits de la vie courante viennent à manquer. Glissez dans votre valise tout ce dont vous avez besoin (répulsif antimoustique, crème solaire, médicaments, produits d’hygiène, etc.). 

Sur place, vous échangerez votre argent contre les deux monnaies locales, le Peso cubain convertible (CUC), indexé sur le dollar américain, et le Peso cubain non convertible (CUP). En raison de la rareté des terminaux bancaires, il vaut mieux disposer constamment de liquide pour payer ses dépenses quotidiennes.

Pour entrer dans le pays, tous les voyageurs doivent être en possession d’un passeport en cours de validité, d’un billet d’avion aller-retour, d’une carte de tourisme officielle et d’une attestation d’assurance. Si vous comptez partir sur les routes de Cuba, réservez une voiture de location plusieurs mois à l’avance, car leur nombre est limité. Des bus et des taxis circulent sur l’ensemble de l’île. 

Quelle durée pour un circuit de voyage à Cuba ?

quelle-duree-pour-un-circuit-de-voyage-a-cuba

L’île possède une superficie de 110 860 km². Autant dire qu’il est impossible de la découvrir entièrement en une fois ! Il est conseillé de ne pas prévoir un itinéraire trop ambitieux, car les trajets sont longs sur les routes cubaines. La vitesse moyenne tourne autour de 70 km/h. Au-delà des visites touristiques, prendre le temps d’échanger avec les habitants et s’imprégner du mode de vie local participent au charme de cette destination. 

Étape incontournable de tout voyage à Cuba, La Havane est une capitale bouillonnante. Ne manquez pas de flâner dans la vieille ville, d’admirer le portrait du Che Guevara sur la Place de la Révolution, de danser la salsa dans un bar de La Rampa et de longer le Malecón lors du coucher du soleil. Un séjour d’une semaine pourra être agrémenté d’une excursion dans la superbe ville coloniale de Trinidad, à quatre heures de route de La Havane. 

Si vous bénéficiez de 15 jours, explorez l’ouest et le centre du pays. Les plantations de tabac de la vallée de Viñales et Cienfuegos la « Perle du Sud » s’ajouteront volontiers au programme. Pour parcourir l’île entière, misez sur au moins trois semaines. Au menu : escale dans les cités orientales, plongée sous-marine, farniente sur les plus belles plages de Cuba, dont Varadero et Cayo Largo del Sur. 

Quand partir à Cuba ?

quand-partir-a-cuba

Celle que l’on surnomme « la perle des Antilles » jouit d’un climat tropical caractérisé par deux saisons. La saison sèche correspond à l’hiver, où la météo à Cuba est la plus agréable. La moyenne des températures est alors de 25 °C. La meilleure période s’étale entre fin novembre et fin avril. Entre mai et octobre, la saison estivale humide apporte de fortes chaleurs, des pluies et quelques ouragans. Pour éviter l’afflux touristique, partez à Cuba en mai ou en septembre. 

Si vous souhaitez assister au célèbre carnaval de La Havane, programmez votre séjour en août. Celui de Trinidad se déroule pendant les Fiestas Sanjuaneras fin juin. Les visiteurs qui se trouvent à Santiago de Cuba au début du mois de juillet ne manqueront pas le festival des Caraïbes, où se rencontrent divers artistes et danseurs des îles de la région. Enfin, le 26 juillet, jour de fête nationale, commémore le début de la révolution cubaine en 1953.

De l’avis unanime, un voyage à Cuba est synonyme d’évasion absolue. Avec ses anciennes voitures américaines figées dans le temps, sa fascinante culture et ses paysages exotiques, c’est une destination à découvrir de toute urgence !