Back to top

Varanasi en Inde, aussi appelée Bénarès, est l’une des plus anciennes villes habitées au monde. Blottie sur les rives du Gange, elle dégage une atmosphère sans pareille, entre mysticisme et mystère. Palais qui s’élancent vers le ciel, rites sacrés dans le fleuve et temples à la spiritualité émouvante, une visite à Varanasi ne laisse jamais indifférent.

Les ghâts de Varanasi 

Les-ghâts-de-Varanasi

Le fleuve mythique du Gange est un véritable lieu de vie pour les Indiens. Levez-vous tôt le matin pour assister aux ablutions des hommes dans une lumière poudrée des plus photogéniques. Ils seront bientôt rejoints par les enfants qui jouent au cerf-volant, une foule qui vient accomplir ses rites sacrés et les vendeurs de fleurs et de colliers. Un incontournable de toute visite à Varanasi, c’est d’assister à une cérémonie de crémation.

ghât-de-Manikarnika-cremation

Mettez le cap sur le ghât de Manikarnika pour un évènement sans tristesse, le passage de la vie à la mort, l’occasion pour les fervents hindouistes d’atteindre le nirvana. Les corps sont d’abord enveloppés dans des linceuls décorés de fleurs, puis plongés une dernière fois dans le fleuve sacré pour une ultime purification, avant d’être séchés puis menés au bûcher. On utilise du bois de santal et des huiles essentielles pour masquer l’odeur de la crémation. Il est d’usage que le fils ainé de la famille, tout de blanc vêtu, mette le feu au corps tout en priant. Les cendres sont ensuite jetées dans le Gange. Bien entendu, il est interdit de photographier les rites funéraires.

Autre temps fort de la journée dans les ghâts de Varanasi, le Puja, qui se déroule chaque soir au coucher du soleil. Des brahmanes, de jeunes prêtres, se livrent à une cérémonie religieuse et exécutent une série de gestes au son des tambours et dans la lueur des flammes. Il est impossible de ne pas se sentir transporté par la ferveur des participants qui tapent des mains.

Déambuler dans les ruelles de Varanasi

deambuler-dans-les-ruelles-de-varanasi

Comme toutes les villes indiennes, Varanasi fourmille d’une vie incessante, entre marchés, restaurants de rue et circulation infernale. La vieille ville, avec ses ruelles étroites et tortueuses, mérite à elle seule le détour. Les vaches sacrées marchent paisiblement au milieu des étals de fruits et légumes colorés des marchandes, les hommes jouent aux échecs, les enfants courent en criant, le tout sous les yeux ébahis des visiteurs, qui goûtent ici à une ombre bienvenue dans un climat le plus souvent étouffant.

ruelles-de-Varanasi

Pour un instant de pure authenticité indienne, dirigez-vous vers le marché de Varanasi, pour savourer un lassi, un jus de fruits fraîchement pressé ou acheter quelques objets d’artisanat local. Pour échapper quelques instants à l’agitation de la ville, direction le temple de Kashi Vishwanath, parmi les plus sacrés des 12 temples consacrés à Shiva. Les hindous du monde entier s’y pressent, car une visite de ce lieu saint mènerait plus rapidement au chemin de la libération. De forme carrée, ce temple est ceint de sanctuaires honorant d’autres dieux et il abrite un lingam dans un autel d’argent. 

Autre temple, autre ambiance : Hanuman ou le temple des singes. Il se situe à une quinzaine de minutes d’Assi ghât, au sud de la ville. On vous conseille de laisser toutes vos affaires dans les casiers sécurisés prévus à cet effet, les singes ont pour habitude de dérober le moindre objet qui traîne… En pénétrant dans l’enceinte du temple, vous découvrirez un superbe banian et des singes qui évoluent en toute liberté, sans crainte des humains, une excellente manière d’approcher ces animaux de près. 

Pour achever en beauté cette visite de Varanasi, ne manquez pas d’aller la contempler sur un bateau depuis le Gange.