Back to top

Grandiose et modeste, l’Uttarakhand se présente, à l’image du reste de l’Inde, comme une terre de contrastes. L’État berceau du Gange, le plus sacré des fleuves indiens, s’étire au nord du pays. Appuyé sur les pentes sud de l’Himalaya, il s’enveloppe d’une atmosphère sereine favorable à la méditation. Si bien que les hindous surnomment ce territoire « Dev Bhumi », ou la terre des Dieux. Découvrez des endroits et expériences qui vous laisseront penser vous aussi que la magie divine est à l’œuvre dans l’Uttarakhand.

S’immerger dans les paysages divins de l’Inde du Nord

s-immerger-dans-les-paysages-divins-de-l-inde-du-nord

Composé à 85 % de montagnes et recouvert de forêts à 65 %, l’État de l’Uttarakhand dévoile un relief et des paysages bien différents du reste de l’Inde. Caractérisé par des températures moins élevées en comparaison avec Delhi, à quelque 250 kilomètres de là, et un air exempt de pollution, ce territoire regroupe diverses espèces animales menacées. Le parc national de la Vallée des Fleurs, tapissé de fleurs alpines endémiques, est un délice pour les yeux et dissimule une faune rare et protégée. L’ours noir d’Asie ou le léopard des neiges y résident. Le parc national Jim Corbett, le plus ancien du pays, est un refuge pour le tigre du Bengale. 

Faire du yoga à Rishikesh

faire-du-yoga-a-rishikesh

Au pied de hautes collines verdoyantes, à une altitude de 350 mètres, Rishikesh distille une ambiance paisible comparable à nulle autre en Inde. Centre indien du yoga, la petite ville possède plusieurs lieux d’enseignement de cette doctrine et de ses pratiques. Elle organise également un festival sur ce thème chaque année en février. Célèbre depuis que les Beatles sont venus se ressourcer en 1968 en Inde, Rishikesh est un site de pèlerinage hindou de premier plan. À peine sorti des montagnes de l’Himalaya, le Gange traverse cette localité de ses flots impétueux. Les habitants comme les visiteurs se baignent dans le fleuve.

Haridwar, théâtre d’un pèlerinage hindou gigantesque

haridwar-theatre-d-un-pelerinage-hindou-gigantesque

Poursuivant son cours et entrant dans la plaine, le Gange sillonne au travers d’Haridwar, première cité majeure sur son parcours. Chaque soir, une marée humaine se presse sur les rives du fleuve. Elle lui témoigne son adoration par le biais d’une prière commune et de la cérémonie du feu, impressionnante de ferveur. Une des sept villes sacrées indiennes, Haridwar accueille tous les douze ans la Kumbh Mela. Ce pèlerinage hindou attirant des millions de fidèles désireux de s’immerger dans le Gange est considéré comme le plus grand rassemblement religieux au monde.

Dehradun en Inde, une terre de mythes

dehradun-en-inde-une-terre-de-mythes

Capitale de l’État, Dehradun apparaît comme une des plus vieilles villes de l’Uttarakhand et d’Inde. Comme beaucoup d’autres endroits dans le pays, son histoire est émaillée de légendes liées à l’hindouisme. On raconte ainsi qu’après avoir tué le roi des démons, Ravana, Rama et son frère Lakshmana se sont arrêtés dans la région pour faire pénitence. Dehradun est aujourd’hui un point de départ pour des stations climatiques telles que Mussoorie, où la bourgeoisie de Delhi a pris l’habitude de venir se rafraîchir. 

Pèlerinage hindou : visiter les sources sacrées du Gange et de la Yamuna

pelerinage-hindou-visiter-les-sources-sacrees-du-gange-et-de-la-yamuna

Dans l’hindouisme, le « char dham » de l’Himalaya (quatre sièges de l’Himalaya) constitue un pèlerinage important. Il relie Yamunotri, Gangotri, Kedarnath et Badrinath. La première étape conduit aux sources de la Yamuna. Comprise dans les sept rivières sacrées du pays, elle naît elle aussi dans l’Uttarakhand, en Inde du Nord. Les trois autres étapes remontent le cours du Gange en passant par sa source Gangotri, à plus de 3 000 mètres d’altitude.