Back to top

À l’heure d’unir deux personnes, les traditions du mariage ont varié, et continuent de le faire, selon le lieu et l’époque. Cette cérémonie ancestrale se célèbre de différentes formes aux quatre coins de la planète. Transmis de génération en génération, ces rites typiques provoquent l’admiration, l’étonnement ou l’amusement, mais ne laissent jamais indifférents. 

Des rituels insolites comme traditions de mariage

Lors d’un mariage traditionnel en Corée, le futur époux doit offrir une oie sauvage, symbole de la vie, à sa belle-mère. Cela témoigne de son engagement à prendre soin de sa femme. Aujourd’hui, l’animal vivant est remplacé par une sculpture en bois. Aux Fidji, l’homme apporte une dent de baleine à son beau-père au moment de demander la main de la femme qu’il convoite.

Certaines coutumes de mariage visent à porter chance aux époux ou à éloigner les mauvais esprits. Les Allemands pratiquent le « Polterabend » la veille du grand jour. Les proches se réunissent au domicile du couple pour briser de la vaisselle en porcelaine. Dans la tradition juive, le marié casse un verre de son pied droit à la fin de la cérémonie religieuse. Cet acte commémore la destruction du Temple de Jérusalem. Selon la croyance, plus les éclats de verre sont nombreux, plus le mariage sera heureux.

En Suède, chaque fois qu’une mariée s’absente de la salle de noces, les femmes de l’assistance embrassent l’époux. Cette manifestation de tendresse vaut aussi lorsque c’est le marié qui quitte la salle, sauf que cette fois ce sont les hommes qui se embrassent la mariée. Aux Pays-Bas, les époux conservent précieusement le bouchon de la première bouteille de champagne ouverte pendant la réception. Il sera caché sous l’oreiller pour assurer leur fertilité. 

De l’autre côté de la planète, les Brésiliennes ne jettent pas le traditionnel bouquet de fleurs, mais une effigie de Saint Antoine de Padou, saint patron des mariages. Celle qui la reçoit sera la prochaine à célébrer ses noces.

Vêtements, accessoires et jarretière de mariage

wedding

Plusieurs codes régissent les vêtements que doivent porter les amoureux le jour de leurs noces. Si la jarretière de mariage du Moyen Âge semble dépassée, le voile est toujours au goût du jour. Saviez-vous qu’il remonte à la Rome antique ? À l’origine, il était censé protéger la femme des esprits démoniaques, avant d’être transformé en symbole de chasteté par le christianisme. 

Au Royaume-Uni, une pratique datant du XIXe siècle incite la mariée à porter quatre vêtements ou accessoires précis : un ancien, un neuf, un emprunté et un bleu. Quant aux époux chinois, ils privilégient le rouge dans leur tenue ainsi que dans la décoration. Cette couleur est l’emblème de la chance, du bonheur et de la prospérité dans tout le pays.

Pour le grand jour, les Finlandaises arborent une couronne dorée. À l’occasion d’un jeu, la mariée a les yeux bandés et doit déposer sa couronne sur la tête de l’une de ses amies célibataires. La chanceuse est la prochaine sur la liste de Cupidon. Dans la tradition espagnole, la cravate du marié est découpée en morceaux pendant le repas du mariage. Ceux-ci sont ensuite mis aux enchères comme porte-bonheurs. 

En Grèce, il est d’usage que le futur époux soit rasé par son témoin avant d’être habillé par ses amis et les hommes de sa famille. Quant aux mariées marocaines, elles offrent un véritable défilé à leurs convives. Selon la coutume, elles doivent porter sept caftans différents au cours de la réception. De plus, leurs mains et leurs pieds sont décorés de motifs réalisés au henné.

N’hésitez pas à vous inspirer de ces traditions de mariage originales pour agrémenter votre cérémonie. Vous pouvez aussi profiter d’un prochain voyage pour puiser des idées dans la culture locale !