La Sagrada Familia, une basilique monumentale qui s’élève au-dessus de Barcelone. Elle n’a cependant pas atteint son point culminant, car l’ouvrage est toujours en construction depuis 1882. Elle est en grande partie signée par l’architecte, figure du modernisme catalan, Antoni Gaudí qui y consacra 40 ans de sa vie. Classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2005, le temple de la sainte famille est l’un des monuments les plus visités d’Espagne avec plus de 3 millions de visiteurs par an.

LA SAGRADA FAMILIA, UN ARBRE GÉNÉALOGIQUE DES BARCELONAIS

La Sagrada Familia au centre de Barcelone

Depuis le début des travaux en 1882, différentes générations de Barcelonais voient l’édifice grandir avec eux. Mais sa construction est mouvementée avec la mort soudaine de son père spirituel Antoni Gaudí renversé par un tramway en 1926 puis les incendies lors de la guerre civile espagnole qui embrasent les ateliers de ce dernier, les plans et croquis de la basilique avec. Depuis d’autres artisans et architectes se succèdent et essaye de suivre la vision de Gaudí. 

UNE BASILIQUE FLORISSANTE DU MODERNISME CATALAN

Nef centrale de la Sagrada Familia

Le résultat ? Une basilique pas comme les autres qui mélange les époques et les styles. Le visiteur descendant dans la crypte à 10 mètres de profondeur peut constater le style néo-gothique de celle-ci. C’est l’élément architectural le plus ancien de la basilique. Son style est plus sobre avant que Gaudí reprenne les reines du projet. En remontant à la surface, il est possible de se balader au sein de la forêt de colonnes de la nef centrale. Inclinées, elles permettent de transférer le poids des voûtes vers les fondations. Gaudí explique lui-même d’où vient son inspiration : « rien n’est inventé, parce que la nature a déjà tout écrit. » On retrouve cet hommage à la nature avec l’escalier en pierre en forme de coquillage à l’intérieur du clocher. À l’extérieur, sur la façade de la nativité, on peut distinguer une tortue qui supporte une colonne sur son dos. D’ailleurs, l’Art nouveau et ses formes florales fourmillent à Barcelone. On peut tomber dessus en flânant dans le Parc Güell ou à la Casa Vicens, deux autres chefs d’œuvres de Gaudí.

UN LIEU RELIGIEUX IMPORTANT D'ESPAGNE

L'escalier en forme de coquillage de la Sagrada Familia

Mais c’est bien à la Sagrada Familia que Gaudí consacra le plus de temps. Aussi appelé « l’architecte de dieu », il repose désormais dans la crypte de la Basilique. Car le temple est avant tout un lieu de prière pour les catholiques du monde entier. Le pape Benoit XVI consacra lui-même la basilique en 2010. À l’image de Barcelone, ville cosmopolite et de tradition chrétienne, la messe peut y être célébrée en différentes langues. Si les dons et les visiteurs continuent à affluer, car il représente l’unique source de financement du chantier, le temple de la sainte famille devrait être terminé en 2026, pour le centenaire de la mort de Gaudí.
 

Vous aimerez aussi

Espagne

Soleil, plages, douceur de vivre, gastronomie... Avec autant d'atouts, pas étonnant que l'Espagne soit l'une des destinations phares en Europe ! Terre