Émergeant de l’océan Indien, l’île de la Réunion dissimule en son cœur un arrière-pays composé de hautes montagnes au profil acéré, de volcans éteints, de pitons actifs et de cirques aux flancs impressionnants. Afin de profiter au mieux de ces trésors naturels, on s’élance sur l’un des nombreux sentiers de randonnée que compte l’île lors d’un voyage à la Réunion. Voici quelques idées d’itinéraires parmi les plus populaires.

 

Le piton de la Fournaise et ses paysages lunaires lors d’un trek à la Réunion

four

Le volcan le plus jeune de l’île fait également partie des plus actifs de la planète. Rejoindre son sommet constitue l’une des randonnées les plus plébiscitées. Elle implique environ cinq heures de marche aller-retour au travers d’un paysage fantastique ponctué de scories rouges et noires et de cônes volcaniques. Un départ tôt le matin pour le piton de la Fournaise est conseillé afin de jouir d’un panorama sans nuages et de limiter son temps d’exposition au soleil dans cet environnement sans arbres.

 

Gravir le piton des Neiges, un trek classique de l’île de la Réunion.

neige

À l’origine de la majeure partie du socle de l’île, le piton des Neiges, volcan le plus âgé, se présente aussi comme le point culminant de la Réunion. Désormais éteint, il offre de son sommet, à une altitude de quelque 3 070 mètres, une vue exceptionnelle à 360 °. Contempler le lever du soleil depuis cette montagne est un moment magique. Plusieurs itinéraires existent : au départ de Bras-Sec à Cilaos, de Hell-Bourg à Salazie ou de la Plaine des Cafres. Ces treks s’adressent aux personnes bien entraînées. 

 

Le village de la Nouvelle, introduction au cirque de Mafate

erv

Des trois cirques de la Réunion, Mafate apparaît comme le plus isolé. Il ne possède pas de route et la randonnée pédestre ou l’hélicoptère sont les seuls moyens de l’atteindre. Mafate concentre la grande majorité des sentiers de marche sillonnant une nature quasiment intouchée. Forêts, sous-bois, prairies et pâturages se succèdent dans ce petit monde presque clos aux villages authentiques. Pour les randonneurs débutants, se rendre à la Nouvelle via le Col des Bœufs au départ du cirque de Salazie constitue une balade plaisante. En passant la nuit dans l’un des multiples gîtes du bourg, le marcheur a la stupeur de découvrir au matin de hauts pans montagneux, souvent cachés dans la brume l’après-midi. 

 

De Mafate à Cilaos

erv

De la Nouvelle, l’exploration de Mafate se poursuit le long de sentiers de tous les niveaux. L’un d’eux permet de rejoindre Marla, un îlet voisin. De cette petite localité démarre une rando trek qui aboutit à Cilaos après avoir franchi le redoutable col du Taïbit et ses panoramas époustouflants.  

 

Promenade au cœur de la forêt humide de Mare Longue

Au sud-est de l’île, entre le piton de la Fournaise et le bleu profond de l’océan, la forêt de Mare Longue à Saint-Philippe renferme un écosystème particulier. Du lichen filamenteux s’accroche aux branches des grands arbres, leur donnant une allure fantomatique. Grosses racines, fougères et essences endémiques forment un paysage luxuriant et féerique. Il se découvre au travers d’une randonnée accessible aux marcheurs de tous niveaux.

 

Quand partir à la Réunion pour faire de la randonnée ?

yth

Quand partir à la Réunion ? La meilleure période pour un trek à la Réunion se situe en dehors de l’été austral et de la saison cyclonique, qui court de novembre à mi-avril. Ces mois se caractérisent par des températures élevées et une pluviométrie importante. Pendant l’hiver austral, les températures plus basses rendent les randonnées plus agréables. Il faut tout de même penser à emporter des vêtements chauds, car l’atmosphère se refroidit beaucoup plus dans « les Hauts », où elle atteint régulièrement 5 °C.