Back to top

Impossible d’y échapper lors de votre visite au Portugal. Les azulejos font intrinsèquement partie du paysage. Découvrez ces fameux petits carreaux décoratifs. 

Son étymologie arabe, « al zulaydj », qui signifie « petite pierre polie », rappelle l’origine de l’azulejo. Ce sont les Maures qui ont transmis cet art lors de l’occupation de l’Andalousie. Le roi Manuel Ier en tombe sous le charme lors d’un voyage à Séville et l’introduit au Portugal au début du 16e siècle. Très rapidement, le pays s’approprie cette technique et se lance dans la production artisanale du carrelage azulejos.

Après le séisme de 1755, la faïence portugaise est fabriquée en série pour faire face aux reconstructions massives. L’azulejeria se répand aux quatre coins du pays. Elle sert à orner les façades des maisons, les fontaines, les églises ou les cafés, dans les villes et les campagnes. 

Où admirer les azulejos au Portugal ?

palais des Marquis de Fronteira

Avec leurs motifs géométriques ou leurs représentations figuratives, ces œuvres appartiennent désormais au patrimoine du pays. Le palais des Marquis de Fronteira abrite les plus célèbres azulejos de Lisbonne. Ils recouvrent des murs entiers à l’intérieur et à l’extérieur de l’édifice de style baroque. Toujours dans la capitale, vous pourrez contempler 38 panneaux représentant les fables de La Fontaine dans le couvent de São Vicente de Fora. 

De nombreuses stations du métro lisboète sont décorées de faïences thématiques datant du 20e siècle. Vous êtes par exemple accueilli par des oranges à Laranjeiras, des animaux à Jardim Zoologico ou le lapin d’Alice au pays des merveilles à Cais do Sodré. 

Situé à une heure de la capitale, le Palais National de Sintra possède la plus grande collection de faïence hispano-mauresque. Les Azulejos de Porto sont également réputés, notamment ceux de la gare de São Bento et de la Maison de la musique.

Dans le reste du pays, ils s’exposent magnifiquement dans l’Église Saint-Laurent d’Almancil en Algarve, le Palais national de Queluz, le Couvent de Arraiolos, le Monastère de Alcobaça, l’église de la Miséricorde à Sardoal ou encore la gare d’Aveiro. 

Cet art est mis à l’honneur dans le Musée national de l’azulejo à Lisbonne. Vous y découvrirez l’histoire et les secrets de fabrication de l’emblème du Portugal