Back to top

Découvrez une autre facette du Japon en vous envolant pour Okinawa. Des plages de sable blanc, des cocotiers, des eaux peuplées de poissons tropicaux, des cerisiers tout de rose vêtus : ici, la nature se peint de couleurs enchanteresses. La culture, riche, n’est pas en reste. Alors, que faire à Okinawa ? Voici 5 immanquables. 

Flâner dans les rues de Naha

flaner-dans-les-rues-de-naha

Naha est la capitale de la préfecture d’Okinawa. Elle possède un patrimoine historique exceptionnel, à l’instar du château Shurijo. Situé dans la vieille ville, il correspond à un complexe de bâtiments ceints de remarquables remparts. Unique en son genre et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il mêle plusieurs styles architecturaux : local, japonais et chinois. Egalement situés dans le parc de Shirijo, vous pourrez découvrir le mausolée royal de Tamaudun — creusé dans la roche, la porte de pierre du Sonohyan-utaki ou encore la porte Shureimon. À pied, remontez en direction du quartier de Kinjo pour vous balader entre les demeures anciennes aux toits de tuiles rouges. Avant de regagner le marché de Makishi pour une pause repas bien méritée.

Découvrir les coutumes des îles du Japon : assister à une soirée Eisa

participer-a-une-soiree-eisa

L’Eisa est une forme de danse folklorique originaire de l’île d’Okinawa et l’une des traditions japonaises les plus fascinantes à explorer. De 20 à 30 jeunes femmes et hommes habillés de costumes colorés se disposent en cercles doublés ou en lignes pour exécuter une chorégraphie complexe, destinée à rendre hommage aux esprits de leurs ancêtres. Ils sont accompagnés par des percussionnistes et des chanteurs. Pour avoir la chance de voir de près une représentation d’Eisa, partez au Japon entre juin et août. À cette période, des évènements sont organisés chaque semaine à Okinawa, avec en point d’orgue la parade de 10 000 danseurs qui a lieu le premier dimanche d’août dans la rue principale de Naha.

Faire de la plongée sous-marine à Okinawa

faire-de-la-plongee-sous-marine-a-okinawa

Okinawa est également célèbre pour ses fonds marins admirablement préservés, qui constituent un véritable paradis pour les amateurs de plongée et de snorkeling. L’un des plus beaux spots pour succomber à l’ivresse des profondeurs est sans conteste l’île d’Ishigaki-jima. Sous la surface d’une mer émeraude, des myriades de poissons se faufilent entre les coraux. Deux autres îles sauront vous charmer pour leur vie aquatique foisonnante, Komaka et Kudaka, auxquelles vous accéderez en bateau rapide. Si vous ne vous sentez pas attiré par la plongée ou le snorkeling, vous aurez la possibilité d’observer les récifs coralliens depuis une embarcation à fond de verre.

Peaufiner son bronzage sur les plages d’Okinawa

peaufiner-son-bronzage-sur-les-plages-d-okinawa

Les plages d’Okinawa vous plongeront dans un rêve éveillé, avec leur teinte blanche et leurs flots cristallins. Rendez-vous d’abord sur la baie de Kabira, au nord-ouest de l’île d’Ishigaki-jima. Sa langue de sable immaculée a gagné trois étoiles au guide Michelin du voyage ! Pour voir de vos propres yeux l’une des plus belles plages du monde, mettez le cap sur celle de Maehama, qui s’étire sur sept kilomètres, avec en toile de fond l’île de Kurima. Si vous êtes en vacances avec vos enfants, choisissez la plage de Sukuji, aux eaux peu profondes. 

Fêter les cerisiers en fleur dans la plus pure tradition japonaise

feter-les-cerisiers-en-fleur

La contemplation des cerisiers en fleur est l’une des expériences immanquables lors de tout voyage au Japon. Okinawa, qui est le point le plus méridional de l’archipel, est la première des préfectures japonaises à enfiler son habit rose. Autre avantage si vous sélectionnez cette destination : la floraison y est plus longue qu’ailleurs dans le pays, en raison du climat doux. Mais où trouver des sakuras ? Au château de Nakijin, sur la péninsule de Motobu. Installez-vous sur l’herbe en compagnie des habitants et laissez-vous aller à un instant de pure poésie, entre les arbres fleuris et les vues divines sur la baie.